Couche-Tard prêt à relancer une offre sur Carrefour en cas d'inflexion de Paris

MONTREAL (Reuters) - Alimentation Couche-Tard est prêt à relancer son projet d'acquisition de Carrefour pour 20 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros) en cas de changement d'attitude du gouvernement français, a déclaré lundi le président et chef de la direction du groupe canadien de distribution.
Partager
Couche-Tard prêt à relancer une offre sur Carrefour en cas d'inflexion de Paris
Alimentation Couche-Tard est prêt à relancer son projet d'acquisition de Carrefour pour 20 milliards de dollars (16,5 milliards d'euros) en cas de changement d'attitude du gouvernement français, a déclaré lundi le président et chef de la direction du groupe canadien de distribution. /Photo prise le 15 janvier 2021/REUTERS/Stéphane Mahé

"Nous serions ravis de réaliser la transaction (...) si nous recevions des signaux indiquant que l'environnement pourrait changer ou changerait de la part du gouvernement français ou d'autres parties prenantes importantes", a dit Brian Hannasch lors d'une conférence téléphonique.

"Nous serions ravis d'avoir l'opportunité de nous réengager dans de bonnes conditions et en partant du postulat que nous n'avons pas trouvé un autre moyen de créer davantage de valeur pour nos actionnaires", a-t-il ajouté.

Carrefour et Couche-Tard ont annoncé samedi dans un communiqué conjoint avoir interrompu les discussions préliminaires en vue de leur rapprochement, le gouvernement français s'étant fermement opposé vendredi à une éventuelle prise de contrôle du groupe français.

A la Bourse de Paris, l'action Carrefour a chuté de 6,92% à 15,46 euros tandis qu'à Toronto, le titre Couche-Tard prenait environ 1% à 38,35 dollars vers 18h00 GMT. L'offre envisagée par Couche-Tard était de 20 euros par action.

Certains responsables politiques français ont justifié cette opposition en estimant que les supermarchés constituent un secteur stratégique pour la sécurité alimentaire dans le contexte de la crise sanitaire actuelle.

"PAS ACCEPTABLE"

"Sur le plan politique, je pense que nous sommes entrés dans ce dossier les yeux grands ouverts sachant qu'il comportait un risque, et je crois qu'incontestablement la pandémie a aggravé le problème de la sécurité alimentaire, en particulier en France", a déclaré Brian Hannasch.

"Et donc si cela change avec le temps, c'est difficile à dire", a-t-il ajouté.

Bruno Le Maire, qui s'est dit "pas favorable" à ce rachat peu après l'annonce du projet, a démenti lundi toute précipitation de la part du gouvernement.

"Il y a peut-être eu de la précipitation du côté de Carrefour, mais pas du côté du gouvernement français, qui a simplement rappelé que la sécurité alimentaire ne négociait pas, que nous devons en être les garants, que cela fait partie des objectifs stratégiques", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances sur RTL.

"Il n'était donc pas acceptable que l'on cède le contrôle de l'un des premiers distributeurs et du premier employeur privé français, garant de la sécurité alimentaire des Français, à une entreprise étrangère, aussi respectable soit-elle", a-t-il poursuivi, assurant que la France restait ouverte aux investissements étrangers au-delà de ce cas particulier.

Les analystes de Citi jugent encore possible une relance des discussions entre Carrefour et Couche-Tard à une date ultérieure. Un accord de fusion entre Carrefour et Casino est cependant également une possibilité, note la banque américaine d'investissement.

"Les éléments de langage et le cours de Bourse de Carrefour et d'Alimentation Couche-Tard nous suggèrent que les deux parties se réengageraient au moindre encouragement, que ce soit maintenant ou à moyen terme", écrivent les analystes de Citi.

"En outre, nous continuons à nous demander si l'alliance avec Alimentation Couche-Tard pourrait conduire Carrefour et Casino Groupe à envisager de nouveau une fusion comme voie alternative, permettant des synergies à la fois sur le plan national et en Amérique latine".

(Allison Lampert à Montreal et Noor Zainab Hussain à Bangalore; version française Claude Chendjou et Jean-Philippe Lefief, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Maître d'oeuvre Electricité F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 06/06/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS