Coronavirus: Première autorisation pour la gélule de Merck, en Grande-Bretagne

(Reuters) - La Grande-Bretagne est devenue jeudi le premier pays à autoriser le molnupiravir, le traitement antiviral par voie orale des formes légères à modérées de COVID-19 chez l'adulte développé par le laboratoire américain Merck et la biotech américaine Ridgeback Biotherapeutics.
Partager
Coronavirus: Première autorisation pour la gélule de Merck, en Grande-Bretagne
La Grande-Bretagne est devenue jeudi le premier pays à autoriser le molnupiravir, le traitement antiviral par voie orale des formes légères à modérées de COVID-19 chez l'adulte développé par le laboratoire américain Merck et la biotech américaine Ridgeback Biotherapeutics. /Photo prise le 17 mai 2021/Merck & Co Inc/Handout via REUTERS

L'agence britannique des médicaments (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency, MHRA) annonce dans un communiqué que cet antiviral, dont le nom commercial est Lagevrio, s'est avéré "sûr et efficace après examen rigoureux des données disponibles".

Dans le sillage de cette annonce, le titre Merck a accentué sa progression dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street et s'inscrivait en hausse de 2,1%.

Le molnupiravir, qui empêche la multiplication du coronavirus SARS-CoV-2 dans l'organisme et réduit donc la sévérité des symptômes, est donc désormais autorisé en Grande-Bretagne pour les adultes souffrant d'une forme légère à modérée de COVID-19 et présentant au moins un facteur de risque favorisant la survenue d'une forme sévère (diabète, obésité, troubles cardiaques ou encore âge supérieur à 60 ans, par exemple).

Selon l'avis de la MHRA, le traitement doit être administré dès que possible après un test de dépistage positif ou dans les cinq jours suivant la survenue des symptômes.

Pour la directrice générale de la MHRA, le Dr June Raine, le fait que ce nouveau traitement, administré par voie orale et non intraveineuse, vienne rejoindre l'arsenal anti-COVID est capital parce que "cela signifie qu'il peut être pris en dehors de l'hôpital, avant que le COVID-19 ne progresse jusqu'à un stade sévère".

Robert M. Davis, PDG de Merck, a quant à lui salué dans un communiqué cette première autorisation à l'échelle mondiale, jugeant qu'il s'agissait d'un "succès majeur" pour le laboratoire américain, qui est appelé MSD (pour Merck Sharp & Dohme) hors des Etats-Unis, afin de le distinguer du laboratoire allemand Merck KGaA.

"Nous continuerons à avancer en combinant rigueur et rapidité pour pouvoir fournir aussi vite que possible le molnupiravir aux patients à travers le monde", ajoute-t-il.

Le groupe a déjà déposé une demande d'homologation en urgence auprès de l'autorité sanitaire américaine, la Food and Drug Administration (FDA) et cet antiviral fait également l'objet d'un examen en continu de la part de l'Agence européenne des médicaments (AEM).

Le laboratoire américain précise dans son propre communiqué que dans l'optique de l'autorisation de ce traitement, il a déjà commencé la production de molnupiravir et prévoit de fournir d'ici à fin 2021 10 millions de schémas thérapeutiques complets (à raison de 800 mg deux fois par jour pendant cinq jours), avec une production portée à au moins 20 millions en 2022.

Merck précise avoir déjà conclu des accords avec plusieurs pays à travers le monde en prévision de l'homologation de ce traitement, citant par exemple des pré-commandes de la Grande-Bretagne portant sur 480.000 traitements à base de molnupiravir ou des Etats-Unis pour 1,7 million de schémas thérapeutiques complets.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a annoncé lors d'une audition devant des sénateurs fin octobre que la France avait commandé 50.000 doses de ce traitement.

(Rédigé par Pushkala Aripaka à Bengalore, avec la contribution de Myriam Rivet à Paris, édité par Sophie Louet)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS