International

Comment les pays du G20 Finance veulent répondre à l'épidémie de coronavirus

, , , ,

Publié le , mis à jour le 24/02/2020 À 07H40

Rassemblés en Arabie saoudite, l es grands argentiers des pays du G20 se sont engagés à surveiller l'impact du coronavirus sur la croissance économique mondiale et à agir si nécessaire, alors que l'inquiétude monte en Italie et en Corée du Sud.

Comment le G20 Finance veut répondre à l'épidémie de coronavirus
Les principales puissances économiques mondiales étaient réunies à Riyad, en Arabie saoudite à l'occasion du G20 Finance.
© Ahmed Yosri

Réunies à Riyad, en Arabie saoudite à l'occasion du G20 Finance, les principales puissances économiques mondiales ont appelé samedi 22 février à une réponse coordonnée pour endiguer l'épidémie de coronavirus dont les effets devraient, selon le Fonds monétaire international (FMI), amputer la croissance économique mondiale de 0,1 point de pourcentage cette année.

Prendre des mesures

"Nous allons améliorer la surveillance des risques dans le monde, y compris de la récente flambée de COVID-19 (coronavirus, ndlr). Nous sommes prêts à prendre de nouvelles mesures pour faire face à ces risques", est-il écrit dans le communiqué des ministres des Finances. Ils estiment qu'un assouplissement monétaire et une baisse des tensions commerciales devraient entraîner une rebond en 2020 et 2021.

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a déclaré dimanche 23 février que les banquiers centraux étudiaient toutes les options nécessaires pour répondre à la propagation du coronavirus. S'exprimant à des journalistes après une réunion avec des grands argentiers du G20, Steven Mnuchin a estimé qu'il était trop tôt pour spéculer sur l'impact à long terme du coronavirus et que plus de choses seront connues dans les trois à quatre semaines qui viennent.

De nouveaux cas et décès en Corée du sud et en Italie

Les inquiétudes se sont accrues dimanche à travers le monde sur la propagation du coronavirus en dehors de Chine alors que les cas de contamination sont montés en flèche au cours du week-end en Corée du Sud, en Iran ainsi qu'en Italie.

Séoul a mis la Corée du sud en alerte maximale après avoir vu le nombre de personnes contaminées grimper à plus de 600, avec six décès. Les autorités se concentrent sur une église de la ville de Daegu dans le sud-est du pays où une femme âgée de 61 ans, qui aurait assisté à plusieurs cérémonies religieuses, a été diagnostiquée positive au coronavirus.

En Italie, les autorités ont déclaré une troisième victime du virus et le nombre de cas confirmés est monté à plus de 150 personnes, une ampleur sans équivalent en Europe, poussant à confiner les localités les plus touchées et annulant ou reportant les manifestations publiques, comme le carnaval de Venise.

 

avec Reuters (Marwa Rashad et Francesco Canepa, version française Matthieu Protard)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte