Coronavirus: L'UE sera souple dans son appréciation des déficits, dit Rome

ROME (Reuters) - La Commission européenne ne prendra pas en compte les dépenses effectuées par l'Italie pour lutter contre l'épidémie de coronavirus dans son appréciation de la conformité du déficit public, a annoncé le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Paolo Gentiloni.
Partager
Coronavirus: L'UE sera souple dans son appréciation des déficits, dit Rome
La Commission européenne ne prendra pas en compte les dépenses effectuées par l'Italie pour lutter contre l'épidémie de coronavirus dans son appréciation de la conformité du déficit public, a annoncé le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Paolo Gentiloni. /Photo prise le 3 mars 2020/REUTERS/Marzio Toniolo

Le ministre italien de l'Economie Roberto Gualtieri a chiffré cette semaine à 7,5 milliards d'euros l'impact économique de l'épidémie et relevé à 2,5% du PIB l'objectif de déficit budgétaire contre 2,2% auparavant.

"En ce qui concerne les mesures de soutien annoncées, toute dépense exceptionnelle décidée en réponse à l'épidémie serait par définition exclue du calcul (...)", a écrit Paolo Gentiloni dans une lettre publiée samedi sur le site internet du ministère italien de l'économie et que le vice-président de la Commission européenne a cosignée.

Avec plus de 4.500 cas confirmés, dont près de 200 mortels, l'Italie est le pays européen le plus touché par le coronavirus.

La maladie s'est développée à partir du nord du pays, dans les régions de Lombardie et de Vénétie, où une brusque flambée de cas confirmés a été enregistrée le 21 février et ne cesse depuis de prendre de l'ampleur. Au point de forcer Rome à prendre des mesures radicales, comme la fermeture de toutes les écoles et universités du pays.

Après une première aide d'urgence de 900 millions d'euros annoncée la semaine dernière pour les régions les plus affectées, le gouvernement a porté son aide à 3,6 milliards d'euros et s'apprête à revoir encore le montant de ces mesures de soutien.

(Reporting by Giuseppe Fonte, writing by Gavin Jones, editing by Giulia Segreti and Andrew Heavens)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS