Coronavirus: L'Espagne durcit l'accès des Britanniques aux Baléares

MADRID (Reuters) - L'Espagne va exiger la présentation d'un test COVID-19 négatif ou d'une preuve de vaccination pour les touristes britanniques qui souhaitent se rendre à Majorque, Ibiza et d'autres îles des Baléares, a déclaré lundi le Premier ministre Pedro Sanchez.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Coronavirus: L'Espagne durcit l'accès des Britanniques aux Baléares
A Palma de Majorque. L'Espagne va exiger la présentation d'un test COVID-19 négatif ou d'une preuve de vaccination pour les touristes britanniques qui souhaitent se rendre à Majorque, Ibiza et d'autres îles des Baléares, a déclaré lundi le Premier ministre Pedro Sanchez. /Photo prise le 31 mars 2021/REUTERS/Enrique Calvo

"Ce que nous allons faire, c'est appliquer aux touristes britanniques qui se rendent aux Baléares les mêmes exigences que celles que nous imposons aux autres citoyens européens", a déclaré le Premier ministre à la radio Cadena SER.

L'Espagne avait levé en mai l'obligation faite aux Britanniques de présenter un test PCR négatif.

Ces nouvelles mesures entreront en vigueur dans les 72 heures, a déclaré Pedro Sanchez, sans préciser de jour.

Elles font suite à une hausse inquiétante des infections au Royaume-Uni, selon le Premier ministre cité par la chaîne télévisée espagnole TVE.

Les autorités de Majorque ont par ailleurs ouvert une enquête samedi après l'apparition d'un foyer de contamination au COVID-19 impliquant plus de 600 étudiants.

Le Portugal a de son côté décidé que les voyageurs en provenance de Grande-Bretagne seraient soumis dès lundi à une quarantaine de 14 jours s'ils se présentent sur son territoire sans vaccination complète, a indiqué le gouvernement portugais dans un communiqué publié tard dimanche.

Cette décision, qui restera en vigueur au moins jusqu'au 11 juillet, intervient dans un contexte de recrudescence des cas au Portugal, où le nombre de nouvelles infections quotidiennes a retrouvé son niveau de février.

Selon le journal britannique The Times, l'Allemagne souhaite que les voyageurs britanniques ne puissent pas se rendre dans l'Union européenne, peu importe qu'ils aient reçu ou non un vaccin contre le COVID-19, par crainte du variant Delta.

(Reportage Isla Binnie et Catarina Demony; version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS