Coronavirus: Biden promet 500 millions de doses de vaccin Pfizer aux pays pauvres

par Steve Holland et Andrea Shalal

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Coronavirus: Biden promet 500 millions de doses de vaccin Pfizer aux pays pauvres
Le président américain, Joe Biden, prévoit de donner 500 millions de doses du vaccin Pfizer contre le coronavirus à plus de 90 pays, et a appelé d'autres États à agir pour aider à mettre fin à la pandémie, a déclaré la Maison Blanche. /Photo prise le 9 juin 2021/REUTERS/Phil Noble

ST IVES, Angleterre (Reuters) - Le président américain, Joe Biden, prévoit de donner 500 millions de doses du vaccin Pfizer contre le coronavirus à plus de 90 pays, et a appelé d'autres États à agir pour aider à mettre fin à la pandémie, a déclaré la Maison Blanche.

L'annonce de ce don, le plus important jamais fait par un seul pays, intervient avant la réunion de Joe Biden avec les dirigeants des pays du G7 à Cornwall, en Angleterre.

"L'objectif du don d'aujourd'hui est de sauver des vies et de mettre fin à la pandémie. Il servira de base à des actions supplémentaires qui seront annoncées dans les prochains jours", a ajouté la Maison Blanche.

Le fabricant américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont confirmé qu'ils fourniraient 200 millions de doses en 2021 et 300 millions au premier semestre 2022, que les États-Unis distribueront ensuite à 92 pays à faible revenu et à l'Union africaine.

Les vaccins, qui seront produits sur les sites de Pfizer aux États-Unis, seront fournis à un prix non lucratif.

Ces dons viennent s'ajouter aux quelque 80 millions de doses que Washington s'est déjà engagé à donner d'ici la fin du mois de juin, et feront partie de l'engagement total de 4 milliards de dollars (3,29 milliards d'euros) de financement promis dans le cadre de COVAX, le programme mondial destiné à fournir des vaccins aux pays pauvres, a précisé un responsable de la Maison Blanche.

La chaîne CNBC a rapporté mercredi que les États-Unis sont également en pourparlers avec Moderna pour l'achat de doses de vaccins.

Un porte-parole de Moderna a déclaré que la société était intéressée mais a refusé de commenter les discussions en cours.

(Avec Caroline Copley à Berlin, Version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS