Coronavirus: Appel de parlementaires à l'annulation de la dette des pays pauvres

WASHINGTON (Reuters) - Plus de 300 parlementaires d'une vingtaine de pays ont appelé mercredi le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale à annuler la dette des pays pauvres face aux conséquences économiques potentielles de la pandémie de nouveau coronavirus.
Partager
Coronavirus: Appel de parlementaires à l'annulation de la dette des pays pauvres
Plus de 300 parlementaires d'une vingtaine de pays ont appelé mercredi le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale à annuler la dette des pays pauvres face aux conséquences économiques potentielles de la pandémie de nouveau coronavirus. /Photo d'archives/REUTERS/Johannes P. Christo

Le sénateur américain Bernie Sanders, à l'origine de cette initiative avec la représentante démocrate Ilhan Omar, affirme que les pays pauvres doivent pouvoir mobiliser l'ensemble de leurs faibles ressources pour protéger leur population plutôt que de rembourser des "dettes insoutenables" dues aux grandes institutions financières internationales.

L'annulation de la dette des pays pauvres est "la moindre des choses que la Banque mondiale, le FMI et d'autres institutions financières internationales devraient faire pour empêcher un accroissement inimaginable de la pauvreté, de la faim et des maladies qui menace des centaines de millions de personnes", dit-il.

Les signataires, originaires de tous les continents, jugent que le remboursement de la dette des pays les plus pauvres devrait être complètement annulé plutôt que simplement suspendu, comme l'a décidé le G20 en avril.

La Banque mondiale a déclaré qu'elle allait réfléchir aux moyens de renforcer son soutien aux pays les plus pauvres mais que l'annulation des dettes pourrait nuire à sa note de crédit et limiter sa capacité à fournir des financements à moindre coût à ses membres.

Les parlementaires emmenés par Bernie Sanders demandent aussi aux responsables du FMI et de la Banque mondiale d'appuyer la création de milliards de dollars de nouveaux droits de tirage spéciaux (DTS), la "monnaie" du FMI.

Parmi les signataires figurent notamment l'ancien dirigeant travailliste en Grande-Bretagne Jeremy Corbyn ou l'ancien président argentin Carlos Menem.

(Andrea Shalal; version française Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS