Corlet investit 5 millions d’euros dans de nouvelles machines

L’imprimeur normand Corlet, qui accueille Emmanuel Macron lundi 21 mars, investit 5 millions d’euros sur son site de Condé-sur-Noireau (Calvados) dans deux machines offset et dans un outil de finition. L’entreprise familiale, qui emploie 405 salariés, imprime des livres, des revues et des catalogues et mise sur le papier connecté.

Partager

Corlet investit 5 millions d’euros dans de nouvelles machines
Corlet vient de faire l’acquisition d’une machine japonaise Komori sur son site de Condé-sur-Noireau (Calvados).

Le papier n’est pas mort, l’imprimerie non plus. C’est ce que Jean-luc Corlet, président du groupe d’imprimerie Corlet montrera lundi 21 mars à Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique. Le groupe familial Corlet installé à Condé-sur-Noireau (Calvados) investit près de 5 millions d’euros dans son outil de production dont deux machines d’imprimerie offset. L'industriel réalise un chiffre d'affaires de 50 millions d’euros avec 405 salariés.

Spécialisé dans l’impression de livres, de revues techniques et de catalogues, Corlet vient de faire l’acquisition d’une machine japonaise Komori dédiée à l’impression de couvertures (en encre UV et vernis en ligne). Ses premiers tours de cylindres sont prévus pour le début avril. L’imprimeur va par ailleurs, recevoir en juillet 2016 une machine Heidelberg huit couleurs (vitesse : 18 000 feuillets à l’heure) qui va lui permettre de caler les huit groupes simultanément et de gagner en temps de calage. Une chaîne comprenant une assembleuse, une colleuse et des massicots est également attendue. Objectif : aller deux fois plus vite dans les opérations de finition. "Ces nouveaux outils de production vont nous permettre d’être à la fois plus compétitifs et plus rapides", explique Jean-Luc Corlet.

Papier connecté

La visite d’Emmanuel Macron sera aussi pour Corlet l’occasion de montrer le virage numérique pris par l’entreprise. "Le papier connecté, on sait faire", explique Jean-Luc Corlet. Ce papier dit "connecté" comporte des marqueurs qui, scannés via une application mobile, permettent d’accéder à des liens et donc à des contenus supplémentaires. Corlet qui imprime le guide "Le Petit futé" annonce que son client va sortir un guide personnalisé à partir de critères sélectionnés.

Selon Jean-Luc Corlet, le salut des imprimeurs passe par l’investissement technologique d’une part et la réactivité/souplesse d’autre part. "Aujourd’hui, chez Corlet Numérique, il n’y a pas de planning. Nos délais sont de J+2." Le spécialiste du catalogue s’est adapté à l’évolution en matière de catalogues. "La tendance n’est plus au gros catalogue annuel. Nos clients sortent plusieurs catalogues, plus petits, plus ciblés."

Claire Garnier

CLAIRE GARNIER

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS