Electronique

Cordon Electronics en piste pour reprendre Sony Alsace

, , , ,

Publié le

L’usine de Ribeauvillé (Haut-Rhin) pourrait être reprise à l’horizon 2014 par l’entreprise bretonne, selon un projet présenté mardi 5 mars lors d’un comité central d’entreprise de Sony France.

Cordon Electronics en piste pour reprendre Sony Alsace © D.R

"Ce projet consisterait à filialiser l’activité du site de Ribeauvillé (Haut-Rhin) au sein d’une nouvelle entreprise dont Cordon Electronics, initialement minoritaire, deviendrait progressivement l’actionnaire unique à horizon 2014", indique Sony France.

Le site de Ribeauvillé emploie 532 personnes. Il est spécialisé dans les activités de service après-vente (SAV), de sous-traitance électronique et d’ingénierie. Sony avait déjà cherché à s’en séparer, avant de renoncer à son projet. Selon les termes de l’accord, Sony prendrait des engagements en termes de maintien de son carnet de commandes auprès du site pour une durée de quatre ans.

Cordon Electronics est spécialisée dans la réparation industrielle et le SAV. L’entreprise emploie 1 500 salariés dans 11 centres de réparation, dont 7 en France métropolitaine. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 127 millions d’euros en 2012 et est déjà un partenaire de Sony France.

De réelles perspectives d'avenir

"Seul un rapprochement avec un spécialiste du SAV et de la réparation, bénéficiant d’une dynamique commerciale forte, permettrait d’attirer de nouveaux clients et d’améliorer les performances du site", affirme Serge Foucher, vice-président exécutif de Sony Europe, cité dans un communiqué de presse.

"L’établissement bénéficierait de véritables perspectives d’avenir, ce que Sony n’est malheureusement plus en mesure de proposer seul", assure pour sa part Serge Cordon, P-DG de Cordon Electronics.

Mais les deux partenaires ne cachent pas qu’une restructuration sera sans doute inévitable à terme. "La nouvelle structure pourrait être adaptée dans un second temps aux réalités de sa situation économique et du marché avec l’objectif de maintenir l’emploi des opérateurs", estiment-ils.

Contacté, un représentant du personnel de Sony Alsace attendait un comité d’entreprise convoqué mercredi matin pour s’exprimer.

Thomas Calinon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte