L'Usine Energie

Cordemais fait de la résistance

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Cordemais fait de la résistance
Comme les trois autres centrales électriques à charbon du pays, les deux unités d’EDF de Cordemais (Loire-Atlantique) seront fermées d’ici à 2022, a annoncé le président de la République le 27 novembre dernier. Pas si simple. "Il ne s’agit pas juste d’un trait à tirer. On cherche la reconversion", a prévenu le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, lors de ses vœux au monde de l’écologie. Les salariés de Cordemais, en grève depuis un mois pour obtenir une réponse tranchée sur l’avenir du site, ont réussi à le persuader d’étudier le projet de conversion de la centrale à la biomasse, lors d’une réunion organisée au ministère le 11 janvier avec les délégués syndicaux. Depuis 2015, EDF a investi 10 millions d’euros[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte