COR - La Fed s'inquiète du ralentissement de la croissance

Correction: au 6e paragraphe, bien lire 2010 et non 2009 comme écrit par erreur.

Partager

WASHINGTON (Reuters) - La plupart des membres de la Réserve fédérale ont abaissé leurs prévisions de croissance lors de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed, montrent les minutes du FOMC des 22 et 23 juin publiées mercredi.

Ils ont également jugé qu'ils devraient se tenir prêts à prendre d'autres mesures pour soutenir l'économie si les conditions économiques continuent de se dégrader.

"Tirant les conséquences des modifications du contexte financier, la plupart des participants ont légèrement abaissé leurs prévisions de croissance", montrent les minutes.

"Le Comité devra s'interroger sur l'opportunité d'adopter davantage de mesures de soutien si le climat venait à se dégrader."

Parallèlement, la Fed va continuer d'évaluer les méthodes qui s'offrent à elle pour drainer une partie des énormes volumes de crédits qu'elle a injectés dans le système financier, dit le texte de la banque centrale américaine.

Les responsables de la Fed ont abaissé leurs prévisions de croissance pour 20110 à une fourchette comprise entre 3% et 3,5% alors qu'elle prédisait auparavant une hausse du produit intérieur brut allant de 3,2% à 3,7% en mai dernier.

La Réserve fédérale table sur un taux de chômage compris entre 9,2% et 9,5% au quatrième trimestre, peu ou prou ce qu'elle prévoyait dans ses estimations précédentes.

Les réflexions de la Fed ont pesé sur le rendement des bons du Trésor à trente ans, les investisseurs anticipant un maintien des taux d'intérêt à leurs niveaux actuels au moins jusqu'à la fin de l'année.

"Cela laisse entendre que les taux resteront bas pour une durée assez longue et que, si nécessaire, la Fed va tenter d'inventer de nouveaux moyens de soutien à l'économie", a commenté Ward McCarthy, chef économiste chez Jefferies & Co.

Le ton général adopté par la Fed est empreint de prudence, la banque centrale américaine se bornant à dire que la reprise "est en cours".

Elle a renouvelé sa promesse de maintenir ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro pour une période prolongée.

Mark Felsenthal, Nicolas Delame pour le service français, avec Jean Décotte

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS