COP21 : "Nous avons inauguré une maison-laboratoire unique au monde au service de la construction durable", raconte Thierry Le Hénaff d’Arkema.

ENTRETIEN COP21  La COP21 s'ouvre officiellement lundi 30 novembre à Paris. L'Usine Nouvelle a demandé à des patrons d'industrie leur opinion sur cette conférence climat très attendue. 

Thierry Le Hénaff est le PDG d’Arkema.

Partager

L'Usine Nouvelle : Pouvez-vous citer un projet concret qui pourrait faire de votre entreprise un modèle pour d’autres en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

Thierry Le Hénaff : Nous avons inauguré le mois dernier, sur le site R&D de notre filiale Bostik en France, la Smart House by Arkema. Cette maison-laboratoire unique au monde est au service de la construction durable et dédiée à fédérer tous les acteurs de la profession autour de l’innovation et du développement durable dans la construction. Ce concept vise à tester, valider et développer de nouvelles solutions pour répondre principalement à un des enjeux majeurs de la construction : la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d’énergie.

Conçue comme une plateforme collaborative et de prospective, la Smart House permet aux chercheurs de notre groupe, et à nos partenaires scientifiques et clients, de développer une approche R&D complète et plus rapide pour imaginer les futures innovations liées à la construction durable à l’horizon 2030. Arkema contribue ainsi à l’accélération de la performance de ses clients tout en œuvrant à l’encontre du changement climatique.

Sur quel point précis avez-vous encore du travail à fournir ?

Améliorer l’acceptabilité sociétale de ses usines est important pour tous les chimistes comme pour Arkema. Pour améliorer cela, notre groupe a deux axes principaux : la communication et la performance environnementale. Arkema a développé l’ouverture et le dialogue avec les communautés avoisinantes. Pilier de notre démarche RSE, cette démarche de proximité appelée Terrains d’entente® permet de mieux expliquer l’activité de nos usines et échanger avec nos parties prenantes, surtout locales.

La diminution de l'empreinte environnementale figure parmi les cinq engagements de la RSE d’Arkema. Pour ce faire, nous faisons constamment évoluer nos pratiques industrielles, notamment pour réduire l’impact de nos activités sur le climat. Ainsi, l’objectif de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre de 30% en 2020 par rapport à 2012 a été fixé. Cette progression ayant été réalisée dès 2014, Arkema va redéfinir prochainement un nouvel objectif afin de poursuivre sa démarche d’amélioration continue et renforcer son excellence opérationnelle. Un point important pour nos parties prenantes.

Lutter contre les émissions de C02 : surcoût ou opportunité pour votre entreprise ?

Depuis 2009, Arkema concentre son effort de recherche sur les matériaux de performance au service des enjeux du développement durable, comme la lutte contre le changement climatique. Par exemple, le groupe contribue activement à l’allègement des véhicules afin de leur permettre de consommer moins de carburant et alors émettre moins de CO2.

Dans un contexte de nouvelles réglementations environnementales pour le secteur automobile de plus en plus strictes, nous sommes devenus un partenaire privilégié des constructeurs, en tant que designer de matériaux et de solutions innovantes. Comme des thermoplastiques innovants qui, par exemple, remplacent l'acier sur les lignes de fluides ou le verre dans certaines applications dans le vitrage. Engagé aujourd'hui dans plus de 200 programmes de développement de pièces pour l'automobile, l'industrie et les biens de consommation, Arkema est positionné comme acteur majeur dans l’allègement des véhicules et des matériaux de pointe. Il s’agit là d’une véritable opportunité pour le Groupe.

Quelle part de votre budget R&D consacrez-vous à cet enjeu ?

Nous consacrons plus de la moitié du budget de la R&D - qui représente 2,5% de notre chiffre d’affaires - aux solutions durables. Cela montre l’engagement d’Arkema et de ses 1700 chercheurs sur ces aspects d’enjeux sociétaux.

Propos recueillis par Gaëlle Fleitour

0 Commentaire

COP21 : "Nous avons inauguré une maison-laboratoire unique au monde au service de la construction durable", raconte Thierry Le Hénaff d’Arkema.

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS