Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[COP21] Deux ans après l’Accord de Paris, un nouveau sommet pour "redoubler d’effort"

Olivier Cognasse ,

Publié le

Annoncé par Emmanuel Macron lors du G20 qui s’est tenu début juillet à Hambourg, le sommet sur le climat de Paris aura bien lieu deux ans jour pour jour après l’Accord signé au Bourget par 195 pays.

[COP21] Deux ans après l’Accord de Paris, un nouveau sommet pour redoubler d’effort

Entre la COP23 qui se tient actuellement à Bonn (du 6 au 17 novembre) et la COP24 qui aura lieu en décembre 2018 en Pologne, - sans parler du sommet des acteurs non étatiques prévu en Californie en septembre 2018 – le gouvernement français vient d’ajouter un nouvel évènement pour avancer dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le One Planet Summit ou sommet pour le climat se tiendra le 12 décembre prochain à Paris et plus précisément à la Seine musicale (Boulogne-Billancourt).

Annoncé par le président de la République à l’occasion du G20 qui se tenait les 7 & 8 juillet derniers à Hambourg (Allemagne), ce sommet doit accélérer la mise en place de mesures concrètes destinées à limiter la hausse des températures à 2°C, voire 1,5°C  à la fin du siècle, par rapport à la période préindustrielle. Il est aussi l’occasion de faire un point à deux ans de l’entrée en application de l’Accord de Paris, alors que des rapports plus alarmistes les uns que les autres montrent que nous sommes sur une mauvaise trajectoire et que sans une prise de conscience internationale très rapide les dégâts seront irrémédiables.

2000 participants, mais pas .... le Président américain

Pour ce sommet, l’Elysée attend 2000 participants avec une centaine de pays invités et 800 organisations et acteurs privés et publics (villes, régions, entreprises, ONG, étudiants,…). "Beaucoup de choses ont été faites, mais l’urgence climatique fait que si nous n’accélérons pas nos efforts nous n'arriverons pas à atteindre l'objectif d’une augmentation (de la température) de 1,5 degré à la fin du siècle. Il faut redoubler d’effort, un sursaut", a déclaré un conseiller diplomatique devant la presse.
Ce sommet qui sera précédé la veille par d’autres évènements comme le Climat finance day et la justice climatique, doit "donner des résultats clés sur le  renforcement des financements pour le climat et la présentation de projets concrets transformationnels", précise-t-on à l’Elysée. Ce sommet aura donc un prisme très fort sur le financement avec l’idée de mieux faire travailler ensemble le privé et le public. Tout le monde a compris que d’ici à 2020, il faut enclencher une inversion très forte des émissions de GES. Pour cela, il reste encore à convaincre beaucoup de monde à commencer par les Etats-Unis. Et si la France n’attend pas Donald Trump à la Seine musicale, elle enverra après la COP23 une invitation au gouvernement américain. "De toute façon, les Américains seront présents avec leurs villes et leurs Etats", indique une conseillère technique.


 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

08/11/2017 - 18h00 -

Les Etats Unis suivront si l'on est en capacité de montrer qu'avec les renouvelables on peut stocker en masse économiquement toute l'énergie de nos besoins.
Répondre au commentaire

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus