L'Usine Energie

COP21 : Bilan, top, flop… ce qu’il faut retenir de la première semaine et suivre aujourd’hui

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Ce sixième jour de la COP21 a été marqué par la remise d’un rapport intermédiaire, à la demande de Laurent Fabius, Président de la COP21. Si l’optimisme est de rigueur, certains pays comme l’Arabie Saoudite continuent à s’opposer à un accord.


Laurent Fabius recevant une première version de l'accord - Crédits COP21 CC Twitter

L’évènement marquant de la COP21, le samedi 5 décembre, devait être la Journée de l’Action climat. Et malgré la présence de nombreuses personnalités de renom comme Sean Penn, elle a été dominée par le rapport tant attendu. "Cette illusion qu'on avait encore le choix a généré le chaos. Maintenant nous vivons un temps où nous n'avons plus le choix. Nous avons des certitudes. Le temps des illusions a cédé la place au temps de l'action", a déclaré l’acteur américain. Un message à destination des négociateurs qui doivent aboutir à un accord avant le 11 décembre.

Une étape a été franchie avec la remise au Président de la COP21, d’un texte d’accord provisoire. Laurent Fabius l’avait exigé, quand mercredi il avait constaté que les négociations avançaient trop lentement. Aujourd’hui, un vent d’optimisme s’est emparé du Bourget, même si rien n’est réglé.

 

Optimisme de rigueur
"Nous disposons d'une nouvelle base de négociations acceptée par tous", a reconnu Laurence Tubiana, la négociatrice française. Il reste des questions politiques majeures à régler. Pour l’ONG WWF, "Les ministres sont dans une course contre la montre puisqu’ils devront s’assurer qu’un accord solide sera adopté d’ici vendredi. La présidence française de la COP a maintenant la responsabilité de nous conduire jusqu’à la ligne d’arrivée. Même s’il clarifie des options, le projet d’accord de négociations reflète toujours la plupart des divergences qui persistent entre les pays."


Semaine décisive pour les Ministres
Aujourd’hui, les négociateurs vont céder leur place aux ministres qui vont entamer le sprint final. Laurent Fabius a rappelé samedi, que "l’accord doit intervenir jeudi au plus tard pour laisser le temps aux vérifications juridiques finales et aux traductions". Une manière de mettre la pression sur les ministres. En cas d’échec, "les générations futures seront sévères", prédit le Président de la République, François Hollande.
Olivier Cognasse

 

La phrase du jour : les astronautes de la station spatiale internationale

 

Ils ont enregistré un message pour la Journée de l’Action : "Ne laissez pas passer cette occasion".

 

 

Le Flop : lArabie Saoudite

 

 

Le Pays a eu "l’honneur" de recevoir vendredi 4 décembre au soir le 5ème Fossil of the day attribué depuis le début de la COP21 par le Climate Action Network qui réunit 950 ONG de l’environnement. Ce pays arrive largement en tête avec déjà six nominations depuis le début du sommet pour son entêtement à refuser un accord qui limiterait le réchauffement climatique à 1,5°C. Samedi, l’ONG arabe IndyACT  a exprimé sa frustration vis-à-vis de l’Arabie Saoudite et la façon dont les autres pays du groupe arabe s’alignent sur sa position.

 

 

Le Top : Ban Ki Moon

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki Moon a annoncé samedi Action climat 2016, "un sommet des villes, des Etats, des universitaires, des entreprises,… qui se tiendra les 5 et 6 mai prochain à Washington (Etats-Unis)".
 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte