Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

COP21 : 56 pays ont soumis leurs objectifs mais des "gros" manquent à l’appel !

Ludovic Dupin , ,

Publié le

De nombreux pays se sont déjà engagés à réduire leurs émissions de CO2 pour la COP21. Ils comptent  pour plus de 60 % des rejets mondiaux. Mais quelques grandes nations du G20 n’ont pas encore remis leur copie.


C’est la dernière ligne droite pour la COP21. Dans un peu plus de trois mois, les 196 parties prenantes (195 pays + l’Union Européenne) se réuniront pour officialiser – ou non – les objectifs mondiaux afin de limiter le réchauffement climatique de la planète en dessous de 2°C d’ici à la fin du siècle. Lors de sa rentrée médiatique - très marquée écolo - ce 18 août, le président de la République, François Hollande, a jugé que l’absence d’un grand accord "serait une catastrophe".

61 % des émissions mondiales

Les promesses en matière de réduction d’émissions de CO2 sont nombreuses. Déjà 56 pays se sont engagés, comptant pour 61 % des émissions mondiales. Parmi eux, il y a les deux principaux émetteurs : les Etats-Unis  (réduction de 26 à 28 % en 2025 par rapport à 2005) et la Chine (pic d’émissions en 2030). Au titre des gros contributeurs, on compte aussi l’Union Européenne, qui affiche le plus ambitieux des engagements : diminution des émissions de 40 % en 2030 par rapport à 1990.
De nombreux pays plus modestes en matière d’émissions ont également publié des contributions comme le Maroc, le Kenya, la Nouvelle-Zélande et même les minuscules îles Marshall et leurs 68 000 habitants.

20 ans après Kyoto

Pour le commissaire européen chargé du Climat, Miguel Arias Canete, c'est loin d’être suffisant. Lors d’un point presse ce jeudi 20 aout, il a fermement appelé plusieurs grands pays du G20 à soumettre le plus rapidement possible leurs engagements. Dans sa ligne de mire : l'Argentine, le Brésil, l'Inde, l'Indonésie, l'Arabie Saoudite, l'Afrique du Sud et la Turquie.

Pour mémoire, le protocole de Kyoto, signé en 1997, avait vu 36 pays s’engager, comptant pour environ un quart des émissions de CO2 mondiale.

Ludovic Dupin

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle