Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Cooper Standard investit 71 millions d'euros dans deux nouvelles usines

, , , ,

Publié le

L'équipementier automobile Cooper Standard va vendre ses deux usines de Rennes et de Vitré (Ille-et-Vilaine) pour s'installer sur un nouveau site à Domagné. Un projet de 71 millions d'euros qui va se traduire par la suppression de 100 emplois.

Cooper Standard investit 71 millions d'euros dans deux nouvelles usines © Cooper Standard Automotive

Cooper Standard France, équipementier de l'automobile spécialisé dans la fabrication de pièces en caoutchouc d'étanchéité et antivibratoire, revoit son organisation industrielle. Il annonce la fermeture de son usine rennaise de la Barre Thomas ainsi que celle de Vitré en Ille-et-Vilaine. La première emploie 892 salariés, la seconde 609 personnes. Les deux sites vont être vendus à des promoteurs et leurs activités transférées au second semestre de 2015 principalement à Domagné, une commune située à une dizaine de kilomètres à l'est de Rennes.

71 millions d'euros vont être investis dans la construction de la nouvelle usine de 45 000 mètres carrés à Domagné et une seconde unité plus petite de 17 000 mètres carrés à Rennes, dans une partie des espaces vacants de la Barre Thomas. Cooper Standard France sera locataire des deux nouveaux sites propriété d'une foncière. Quant à l'unité industrielle de Cooper Standard France située à Lillebonne près de Rouen (Seine-Maritime), elle sera maintenue ainsi que son effectif composé de 91 salariés.

Des difficultés liées à PSA

L'objectif du groupe (240 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel) est de limiter ses charges pour gagner en productivité et retrouver une rentabilité financière pérenne. C'est aussi la raison pour laquelle, 100 des 1 592 salariés de l'entreprise vont devoir quitter le groupe au cours des deux prochaines années. Les postes concernés appartiennent uniquement aux fonctions support (comptabilité, ressources humaines...). La direction table sur une trentaine de départs en retraite complétés par des départs volontaires.

Filiale à 51 % de l'équipementier nord-américain Cooper Standard et 49 % du Fonds de modernisation des équipementiers automobiles, Cooper Standard France intervient aux deux tiers de ses activités pour PSA, notamment son usine de la Janais près de Rennes, actuellement en profonde difficulté.

Stanislas Du Guerny

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle