CONTRÔle qualitéLSI automatise la préparation et l'analyse d'échantillonsUn système total et évolutif qui se connecte sur n'importe quel PC. De grandes entreprises se sont déjà laissées séduire.

Partager

CONTRÔle qualité

LSI automatise la préparation et l'analyse d'échantillons

Un système total et évolutif qui se connecte sur n'importe quel PC. De grandes entreprises se sont déjà laissées séduire.

Pour le contrôle de la qualité, la préparation et l'analyse d'échantillons, d'un bout à l'autre de la fabrication, sont des postes où l'automatisation peut rendre un service majeur. Avec un avantage essentiel: améliorer la répétabilité des prestations. Jusqu'à présent, l'offre des constructeurs restait limitée à des produits automatisés isolés. Mais un nouveau venu sur ce marché, LSI, propose une solution d'automatisation intégrale, compacte, informatisée et évolutive.

Connecté sur PC

Le français s'appuie pour cela sur des matériels développés sous sa signature (compatibles avec les instruments de mesure et d'analyse) et sur Orca, un système robotisé pour laboratoires conçu par Hewlett Packard. Le tout se connecte sur n'importe quel PC. Unimétal, le CEA, Elf-Atochem se sont déjà laissés séduire. Tout comme Samin (groupe Saint-Gobain) installé à Pont-Sainte-Maxence, qui prépare la silice naturelle entrant dans la composition des verres et cristaux. Près de 30 000 analyses par fluorescence X de pastilles échantillons de silice sont prévues en 1994 pour doser les impuretés: alumine, fer. Fabriquer manuellement 30 pastilles exigeait un travail en 2x8. Avec le broyeur LSI à sortie tangentielle, alimenté par Orca, qui manipule ingrédients et contenants, nettoie et range tout, 49 échantillons sont produits en cinq heures. Mieux, l'automatisation a réduit de 50% l'écart type de la mesure. Et la qualité du broyage permettra d'automatiser la détection d'éléments plus légers (magnésium, sodium). Chez Unimétal, à Gandrange, la ligne installée depuis janvier concerne la partie chimie du laboratoire, c'est-à-dire l'analyse des gaz de combustion de petits lopins d'acier de 1gramme chacun, mélangés à un fondant. Là encore, automatisation signifie rapidité et fiabilité accrues. S'y ajoute un aspect fondamental pour Unimétal: la ligne est extensible.

Productivité et hygiène

Or le métallurgiste devra bientôt procéder à l'analyse de l'azote, lorsqu'il inaugurera, en juillet, ses fours à conversion dans la nouvelle aciérie électrique. Comme Orca travaille sur un rail et non au centre d'un plateau de travail (ainsi que le robot circulaire de son rival Zymark), son champ d'action peut être étendu de part et d'autre d'une paillasse classique. Autant que de productivité, c'est d'hygiène que parle le laboratoire de la division huiles et goudrons d'Elf-Atochem à Marienau. Le laboratoire recherche les insolubles dans les brais destinés à la production d'électrodes en graphite, ce qui exige la manipulation de quinoléine, solvant toxique à l'inhalation. Le robot, lui, ne craint rien!



USINE NOUVELLE - N°2449 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS