Contraction record de 9,9% pour l'économie britannique en 2020

par David Milliken et William Schomberg
Partager
Contraction record de 9,9% pour l'économie britannique en 2020
L'économie britannique s'est contractée de 9,9% en 2020, la plus forte baisse enregistrée dans son histoire moderne, en dépit d'une croissance supérieure aux attentes au quatrième trimestre. /Photo prise le 15 janvier 2021/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - L'économie britannique s'est contractée de 9,9% en 2020, la plus forte baisse enregistrée dans son histoire moderne, en dépit d'une croissance supérieure aux attentes au quatrième trimestre.

Le produit intérieur (PIB) a progressé de 1% sur la période octobre-décembre par rapport au trimestre précédent, montrent les données préliminaires publiées vendredi par l'Office national de la statistique (ONS). Les économistes interrogées par Reuters attendaient une croissance de 0,5%.

Ces chiffres rendent peu probable un retour en récession, soit deux trimestres consécutifs de contraction.

L'économie britannique n'en devrait pas moins se contracter fortement début 2021 en raison des effets d'un troisième confinement mis en place pour tenter d'enrayer la propagation de la pandémie de coronavirus.

Le PIB a enregistré une croissance de 1,2% sur le seul mois de décembre après un recul de 2,3% le mois précédent en raison d'un confinement partiel.

La Banque d'Angleterre prévoit une contraction de 4% sur les trois premiers mois de 2021, en raison du confinement mais aussi des perturbations entraînées par le Brexit, et pense qu'il faudra attendre 2022 pour voir l'économie retrouver ses niveaux d'avant la crise sanitaire. Certains économistes sont encore plus pessimistes.

"Les chiffres d'aujourd'hui montrent que l'économie a subi un choc sévère du fait de la pandémie, ce qui a également été ressenti par des pays dans le monde entier", a déclaré le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak.

La contraction de l'an dernier est la plus forte depuis l'introduction des statistiques modernes après la Seconde Guerre mondiale. Les données historiques conservées par la Banque d'Angleterre suggèrent qu'il s'agit du recul le plus important depuis 1709.

Le repli est le plus prononcé parmi les économies majeures même si l'Espagne, également durement touchée par le virus, a subi une contraction de son PIB de 11%.

Le bilan du COVID-19 en Grande-Bretagne est le plus lourd en Europe et l'un des plus élevés au monde en termes de décès rapportés à la population.

(David Milliken, version française Patrick Vignal, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS