Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Continentale Nutrition prévoit de supprimer 121 postes

, , ,

Publié le

Suite à la mise en redressement judiciaire de l’entreprise, la direction de Continentale Nutrition prévoit de supprimer 121 emplois, dont 86 sous forme de licenciements sur ses sites boulonnais (Pas-de-Calais).

Continentale Nutrition prévoit de supprimer 121 postes © Continentale Nutrition

Le 28 mai dernier, le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) plaçait Continentale Nutrition, fabricant de nourriture animale, en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. Depuis un plan de de sauvegarde de l’emploi a été présenté le 24 septembre. Il prévoit 121 suppressions de postes, dont 35 sous forme de reclassement dans d’autres unités du groupe et 86 licenciements.

Les modalités de licenciements ont été refusées par les syndicats. Ces derniers n’acceptent pas le montant de l’indemnité due au titre de l’ancienneté proposé par la direction (soit 400 euros par année).

Depuis 2008, date d’un premier plan social, Continentale Nutrition cherche à bâtir un plan de restructuration durable. En mai 2012, la famille Delpierre, fondatrice du groupe, s’était résignée à accepter l’arrivée de nouveaux actionnaires : Idia Participations et Agro Invest d’une part, et, Villeneuve Petfood, son principal concurrent. Par cette opération, 19 millions d’euros avaient été injectés. En complément, la communauté d’agglomération du boulonnais, l’établissement public foncier et le conseil régional Nord-Pas-de-Calais s’était portés acquéreurs d’une partie des bâtiments, pour un montant de 10 millions d’euros.

En juillet, dans le cadre du plan de redressement, le tribunal de commerce de Boulogne-sur-Mer avait validé la cession au belge, United Petfood Producers, de l’activité de l’usine de Wimille (Pas-de-Calais) du groupe, spécialisée dans les aliments secs pour chats et chiens.

Mais cela n’a pas permis de rétablir la situation financière d’autant que, selon les syndicats, le groupe aurait récemment perdu un important marché avec le britannique Tesco, qui représentait près de 20 % du chiffre d’affaires. Continentale Nutrition emploie 742 salariés et a annoncé, pour l’année 2011, un chiffre d’affaires de 220 millions d'euros.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle