L'Usine Auto

Continental va supprimer 5 000 emplois d'ici 2028, la France épargnée

, , , ,

Publié le , mis à jour le 20/11/2019 À 16H37

L'équipementier automobile allemand Continental a annoncé le 20 novembre la suppression de 5 040 emplois d'ici 2028 dans ses activités liées à la fabrication de moteurs à combustion en raison du durcissement des normes environnementales. Les sites français seraient épargnés.

Continental va supprimer 5 000 emplois d'ici 2028, la France épargnée
L'équipementier automobile allemand Continental restructure ses activités liées à la fabrication de moteurs à combustion en raison du durcissement des normes environnementales.
© Fabian Bimmer

L'équipementier automobile allemand Continental, qui emploie plus de 240 000 salariés à travers le monde, a annoncé mercredi 20 novembre la suppression de 5 040 emplois d'ici 2028. Sont ciblées ses activités liées à la fabrication de moteurs à combustion, en raison du durcissement des normes environnementales. Ces mesures affecteront trois usines en Allemagne - Roding (Bavière), Limbach-Oberfrohna (Saxe), Babenhausen (Hesse) -, ainsi que des sites aux Etats-Unis (Newport News), en Italie (Pise) et en Espagne (Rubi).

Fin août, Continental avait déjà annoncer qu'il va prendre des mesures pour réduire la quantité de plomb de certains de ses composants électroniques, afin de se conformer aux limites imposées par l'Union européenne.

Du mouvement dans son portefeuille d'activités

L'équipementier opère par ailleurs une réorganisation. Il a confirmé le 22 octobre qu'il allait scinder intégralement sa division de transmission. Continental renonce donc pour l'instant à l'introduction en Bourse de Vitesco Technologies.

Par ailleurs, il a récemment décidé de laisser l’équipementier français Faurecia prendre le contrôle de la coentreprise SAS qu’ils détenaient à égalité, pour un investis­sement de 225 millions d’euros. Créée en 1996, cette structure est spécialisée dans l’assemblage et la logistique de modules complexes pour l’intérieur des véhicules. SAS emploie 4 500 salariés répartis sur 19 sites à travers l’Amérique du Nord, du Sud et l’Europe, dont deux en France, ceux de Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine) et d’Hambach (Moselle), implantés à proximité des clients PSA et Daimler.

avec Reuters (Edward Taylor; Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte