Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Continental réfléchit à une réorganisation structurelle

, ,

Publié le , mis à jour le 10/01/2018 À 06H38

Face à la transition de l'industrie automobile vers les voitures électriques et autonomes, Continental a confirmé mardi 9 janvier être aux "premiers stades" d'une réflexion sur une réorganisation structurelle pour gagner en souplesse.

Continental réfléchit à une réorganisation structurelle
Continental a indiqué être aux "premiers stades" d'une réflexion sur une réorganisation structurelle.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Continental a indiqué mardi 9 janvier être aux "premiers stades" d'une réflexion sur une réorganisation structurelle pour gagner en souplesse face à la transition de l'industrie automobile vers les voitures électriques et autonomes. Le directeur financier Wolfgang Schäfer a précisé qu'à cette fin l'équipementier automobile discutait avec des banques et d'autres interlocuteurs compétents et qu'il comptait donner des précisions d'ici l'été. "Durant les six mois à venir, nous devrions pouvoir donner plus d'informations à ce sujet", a-t-il déclaré à Reuters.

Une source avait dit auparavant à Reuters que l'équipementier allemand continuait d'étudier diverses options pour sa future structure d'entreprise et poursuivait une revue stratégique de ses activités liées aux moteurs à combustion. "Au jour d'aujourd'hui tout est grand ouvert quant à savoir si ces évaluations préliminaires déboucheront sur des changements et lesquels", a déclaré Rolf Woller, responsable des relations investisseurs, dans un communiqué. "A ce stade il n'y a aucun projet pouvant être soumis à autorisation."

La scission de la division Powertrain n'est pas un objectif

Bloomberg News avait rapporté précédemment que le groupe menait des discussions exploratoires avec des conseils pouvant déboucher sur la création d'une société holding et la mise en Bourse de certaines divisions ou des rapprochements de certaines activités avec des concurrents. Wolfgang Schäfer a toutefois précisé qu'une scission de la division Powertrain, qui fabrique des systèmes d'injection, n'était pas un objectif précisément évoqué par les discussions.

La restructuration éventuelle de la structure du groupe n'empêchera pas Continental de poursuivre sa stratégie dans le domaine des fusions et acquisitions, a-t-il ajouté.

Pour Reuters, Andreas Cremer, Véronique Tison et Wilfrid Exbrayat pour le service français

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle