Quotidien des Usines

Constructions mécaniques de Normandie investit dans une nouvelle usine à Cherbourg

Marine Protais , , ,

Publié le

Le fabricant de navires, Constructions mécaniques de Normandie va investir entre 70 et 80 millions d'euros pour construire une nouvelle usine sur le port de Cherbourg (Manche). Le but est de rassembler les lignes de production pour réduire ses coûts de production.

Copyright: Arsène Henry & Triaud            La future usine de CMN

Constructions mécaniques de Normandie (CMN) prévoit de construire une nouvelle usine de fabrication navale à Cherbourg (Manche), au nord de la gare maritime. Ce nouveau bâtiment nécessitera un investissement de70 à 80 millions d'euros.

"Notre bâtiment actuel a plus d'un siècle, il est obsolète, précise Pierre Balmer, le PDG de CMN. La nouvelle usine nous permettra d'économiser entre 20 et 30% du temps de fabrication et de réduire nos dépenses grâce à une réorganisation de la production. Elle sera plus fluide et efficace." CMN avait proposé son projet en réponse à l'appel à manifestation "Usine du futur" de la région Basse-Normandie.

Copyright: Arsène Henry & Triaud            La future usine de CMN

La nouvelle usine s'étalera sur 12 hectares et réunira toutes les étapes de production: la préfabrication des blocs, l'assemblage, la fabrication des coques et de l'intérieur du bateau. "Il faudra simplement bouger le bateau pour la mise à l'eau", résume Pierre Balmer. Aujourd'hui ces étapes sont éclatées entre trois sites. "Nous sommes donc obligés de faire de la manutention et de louer des grues," explique-t-il.

Autre nouveauté: "la ligne de préfabrication sera complètement automatisée, nous allons installer des bras retourneur", annonce le PDG. Une robotisation qui participera à l'optimisation de la production.

Installée au sein d'un hub pour les EMR

La future usine sera installée dans la partie du port de Cherbourg qui sera aménagée pour les énergies marines renouvelables. Le port accueillera deux usines Alstom de pales et de mats d'éoliennes, pour fournir les deux fermes pilotes du raz Blanchard, près de Cherbourg.

Copyright: Arsène Henry & Triaud            La future usine de CMN

CMN espère, grâce à sa nouvelle usine, passer à une production annuelle de 15 navires de 30 à 100 mètres par an. "Aujourd'hui nous produisons environ 11 bateaux par an, mais cela dépend des années, de la taille des navires et de leur complexité", avance Pierre Balmer.

Mise en service prévue pour 2019

Le top départ du chantier est prévu pour 2016, le premier coup de pioche pour 2017 et la mise en service du site pour 2019. Pour l'heure, CMN attend l'autorisation de Ports normands associés (PNA) qui gère les installations du port de Cherbourg.

Marine Protais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte