Quotidien des Usines

Constellium vend les usines de Ham et de Saint-Florentin à OpenGate Capital

, , , ,

Publié le

Constellium a vendu ses usines de Ham (Somme) et de Saint-Florentin (Yonne) à l’investisseur américain OpenGate Capital. Ces deux usines regroupant 350 salariés sont spécialisées dans les profilés en aluminium pour le marché du bâtiment.

Constellium vend les usines de Ham et de Saint-Florentin à OpenGate Capital © Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

L’investisseur américain OpenGate Capital a officialisé vendredi 31 mai la reprise des usines de Ham (80 salariés, Somme) et de Saint-Florentin (270 salariés, Yonne) jusque-là détenues par le groupe parisien Constellium. Le montant de la transaction est resté confidentiel.

Cette annonce ne constitue pas une surprise. Elle était dans les tuyaux. Constellium (8 800 salariés) avait, en mars 2013, reçu une "offre ferme" de reprise de la part d’OpenGate Capital. Transformateur d’aluminium pour l’industrie et le bâtiment, Constellium avait, en octobre 2012, annoncé un recentrage stratégique sur l’industrie (aéronautique, automobile …). Il avait indiqué en parallèle qu’il "étudiait la possibilité" de céder ses deux usines de Ham et de Saint-Florentin tournées vers le marché du bâtiment.

S’il est redevenu bénéficiaire en 2012, le groupe Constellium a connu des exercices déficitaires en 2011 et 2010, ce qui l’a conduit à une restructuration, en particulier à Ham, dont il a divisé l’effectif par deux. Cette restructuration avait été mal vécue par les salariés. Dans cette usine qui avait été le théâtre d’incidents, des dirigeants de Constellium avaient été séquestrés. Par la suite, direction et syndicats étaient parvenus à un accord sur un projet de plan de sauvegarde de l'emploi assorti d’un important volet de mesures d’accompagnement social.

OpenGate Capital se présente, de son côté, comme  une société d’investissement privée ayant pour vocation "l’acquisition et le développement d’entreprises de tailles moyennes ayant un fort potentiel de croissance". La société affiche un portefeuille de plus de quinze sociétés localisées en Europe dont quatre en France, aux Etats-Unis et en Amérique latine. Elle emploie 6 000 personnes dans les secteurs de l’automobile, le bois, le papier, les médias, ou les services liés à l’informatique et aux télécommunications.

Constellium (ex Alcan, ex Péchiney) s’est introduit le 22 mai 2013 à la Bourse de New-York et une partie de son capital est désormais en Bourse. Autre nouveauté, le management est entré au capital. Le capital se répartit désormais entre le groupe Apollo (36,8 %), Rio Tinto (28,1 %), le Fonds stratégique d'investissement FSI (12,5 %), le management (5,3 %) et le public (17,3 %).

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte