Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Constellium triple la mise à Issoire

, ,

Publié le

Quelques mois seulement après l'inauguration officielle de sa nouvelle fonderie Airware, à Issoire (Puy-de-Dôme), le spécialiste de la transformation de l'aluminium annonce la construction de deux nouveaux fours, de même type.

Constellium triple la mise à Issoire
Constellium - Issoire
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

Le groupe Constellium (ex-Péchiney) a annoncé le 8 avril une excellente nouvelle pour tout le bassin industriel d'Issoire (Puy-de-Dôme). Deux nouvelles fonderies de technologie exclusive Airware seront construites à Issoire dans les années à venir sur le site historique du spécialiste mondial de la transformation d'aluminium. Ces deux nouvelles fonderies se feront dans le cadre d'un programme d'investissement initial de 52 millions d'euros auquel va s'ajouter une enveloppe supplémentaire de 43 millions d'euros dédiée à la deuxième fonderie, a précisé le groupe dans un communiqué.

"Cet investissement nous permettra de répondre à une demande plus importante que prévue dans le cadre de l'exécution de nos contrats. A l'avenir nous avons l'intention de continuer à développer notre plateforme industrielle", a déclaré Jean-Christophe Figueroa, président de la division Aerospace & Transportation de Constellium.

Des commandes qui donnent des ailes à Issoire

Constellium a mis au point la technologie Airware, permettant de réduire de 25 % le poids des pièces fabriquées, afin de répondre à la demande croissante du marché aéronautique. Ces deux fonderies supplémentaires permettront à Constellium de quasiment tripler sa production d'alliages Airware, technologie retenue pour les grands programmes aéronautiques.

Constellium a déjà reçu des commandes pour les Airbus A350, le Cseries de Bombardier, le lanceur Falcon 9 de SpaceX. Il a signé deux contrats portant sur 2 milliards de dollars et 800 millions d'euros l'an dernier avec ces différents clients. De quoi donner des ailes au site d'Issoire, considéré comme le plus grand laminoir du monde, qui produit déjà 85 000 tonnes de pièces par an.
1 400 personnes travaillent sur le site auvergnat.

Geneviève Colonna d'Istria

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle