Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Conjoncture au Maroc : poursuite attendue du ralentissement économique au deuxième trimestre, selon le HCP

, ,

Publié le

Document Le HCP avait déjà prévenu que la croissance marocaine ne serait que d'un petit 1,3% en 2016 contre 4,5% en 2015. Avec son étude trimestrielle, il confirme que la croissance économique du Maroc poursuivrait son ralentissement au deuxième trimestre. Au premier, celle-ci serait de 1,7%. En cause notamment, la contraction de la production agricole.

Conjoncture au Maroc : poursuite attendue du ralentissement économique au deuxième trimestre, selon le HCP © .ocpgroup.ma

Confirmation. Pour l'économie marocaine, le deuxième trimestre serait dans la continuité du premier, à savoir un niveau de croissance très morose et n'apporterait donc aucune amélioration notable.

Au premier trimestre, le taux de croissance serait de 1,7%. C'est ce qui ressort du point conjoncture d'avril 2016 publié ce jeudi 7 avril par le Haut-commissariat au plan marocain (HCP).

Précis, le HCP écrit :  "Ainsi et compte-tenu d'une baisse de la valeur ajoutée agricole de 10,9%, l'économie nationale réaliserait une croissance de 1,5%, au deuxième trimestre 2016, au lieu de +4,3%, un trimestre plus tôt".

Dans le secteur industriel et sous l'hypothèse d'une poursuite de l'amélioration de l'environnement international, notamment dans la zone euro, l'automobile et l'agroalimentaire, deux des métiers mondiaux du Maroc, devraient bénéficier d'une hausse de 4,4% des exportations.

Le déficit commercial devrait s'alléger suite au recul des cours des matières premières causé par un contexte d'une offre mondiale excédentaire particulièrement ceux des céréales et des métaux industriels.

"L'activité des industries manufacturières devrait, ainsi, rester soutenue, affichant une hausse de 2,8% au deuxième trimestre 2016, en variation annuelle" indique le HCP.

Au deuxième trimestre, dans l'ensemble, la valeur ajoutée non agricole devrait croitre de 2,4% en variation annuelle. Le PIB, lui serait en croissance de 1,5%, au cours de la même période, au lieu de 4,3% une année auparavant.

Pour comparaison, au premier trimestre la croissance aurait été de +1,7% au lieu de +5,2% un trimestre auparavant. C'est donc un ralentissement de 3,5 points de croissance en moins qu'aurait connu le Maroc au cours des trois premiers mois de l'année par rapport au dernier trimestre 2015. La faute au recul des activités agricoles. Hors agriculture, la valeur ajoutée du Maroc aurait progressé de 2,5% au premier trimestre de cette année selon le HCP.

N.D.

 

 

HCP : point de conjoncture de l'économie marocaine avril 2016

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle