L'Usine Maroc

Conjoncture au Maroc : activité industrielle morose en décembre, selon Bank Al Maghrib

,

Publié le

L'enquête de conjoncture mensuelle de Bank Al Maghrib, la banque centrale marocaine décrit une activité dans l'industrie peu dynamique, selon les chefs d'entreprises sondés. Le taux d'utilisation des capacités de production à 68% reste particulièrement bas. Mais 43% des entreprises prévoient une reprise au premier trimestre 2014.

Conjoncture au Maroc : activité industrielle morose en décembre, selon Bank Al Maghrib
De tous les secteurs, l'industrie alimentaire marocaine affiche le plus fort taux d'utilisation de ses capacités
© amdi

Alors qu’au Maroc et au plan international les analystes économiques sont pour le moins partagés sur la vigueur de la croissance en 2014 (les prévisions vont de 2,4% à 4,2%), Bank Al Maghrib (BAM), la banque centrale du Maroc vient de brosser un tableau plutôt morose de l’activité industrielle. C’est ce qui ressort de son enquête mensuelle de conjoncture dans l'industrie publiée le 23 janvier.

Selon BAM, l'enquête réalisée en décembre 2013 laisse "conclure une stagnation de l’activité et une légère baisse du taux d’utilisation des capacités (TUC)".

Pour les trois prochains mois, les entreprises sont toutefois un peu plus optimistes : 41% déclarant prévoir une hausse de l’activité et 39% une stagnation.

En décembre et par rapport au mois précédent, selon le solde d’opinion des chefs d’entreprise l’activité dans les industries "électriques et électroniques" aurait reculé. Celle des branches "chimie et  agroalimentaire" auraient stagné. "Les chefs d’entreprises sont restés partagés entre une stagnation (41%) et une baisse (32%) dans les activités "textile et cuir", et entre une hausse (37%) et une baisse (37%) dans les industries "mécaniques et métallurgiques", note BAM.

Dans ces conditions, relève la banque centrale marocaine le taux d’utilisation global des capacités de production se serait établi à 68% une chute de 2 points sur novembre. Cette baisse est particulièrement marquée dans la branche "électrique et électronique" (-7points d’utilisation des capacités) et dans la branche "mécanique et métallurgique" (-4 points).

"S’agissant des ventes globales, les industriels sont partagés entre une stagnation (40%) et une hausse (34%) avec de forts écarts selon les secteurs, dans l’agroalimentaire 58% perçoivent une amélioration contre 74% voyant une dégradation dans les branches électriques et électroniques (74%)", note BAM.

Voici les principaux points pour les grands secteurs manufacturiers sondés par Bank Al Maghrib sur décembre
 

Agro-alimentaire

Production : stagnation selon 48% des industriels (hausse selon 28%);
Taux d’utilisation de capacités : 75%;
Ventes : amélioration selon 58% des industriels tant à l’export qu'au plan intérieur;
Carnets de commandes : normaux pour 85% des industriels;

Pour les trois prochains mois, 38% des industriels s’attendent à une baisse de la production et des ventes et 36% une stagnation.

Textile et cuir

Activité : stagnation selon 41% des industriels et recul selon 32%;
Taux d’utilisation des capacités : 68% sans changement;
Ventes : stagnation selon 42% des entreprises et baisse selon 33%;
Commandes : stagnation par rapport à novembre selon 64% des entreprises;
Carnets de commandes : inférieurs à la normale selon 40% des industriels et normaux selon 54%;
Pour les trois prochains mois, 47% des industriels anticipent une stagnation de la production et 36% une hausse.

Chimie et parachimie

Production : 64% des industriels déclarent une stagnation en décembre;
Taux d’utilisation des capacités : 66% (stable);
Ventes : 61% des entreprises déclarent une stagnation globale, dont  76% une baisse à l’export;
Commandes reçues : recul selon 51% des entreprises et stagnation selon 42%;
Carnets de commandes : normaux selon 43% des industriels et supérieur à la normale pour  40%;

Pour les trois prochains mois, 55% des industriels anticipent une hausse de la production et des ventes et 35% s’attendent à leur stagnation.

Mécanique et métallurgique

Production : 37% déclarent une hausse, 37% une baisse et 26% une stagnation;
Taux  d’utilisation des capacités : recul de 4 points sur à novembre à 58%;
Ventes : recul selon 37% des entreprises et amélioration selon 35%;
Cette évolution recouvre une baisse des ventes locales (51%) et une hausse des ventes à l’étranger selon 62% des questionnés;
Commandes reçues : baisse selon 44% des industriels et en stagnation selon 33%;
Carnets de commandes : 77% des entreprises les jugent normaux;
Pour les trois mois à venir, 59% des entreprises s’attendent à une stagnation et 27% à une baisse des ventes.
.
Industries électriques et électroniques

Production : chute selon 64% des industriels;
Taux d’utilisation des capacités : 73% (- 6 points par rapport à novembre);
Ventes : baisse en décembre selon 74% des entreprises. Ce repli est très marqué vers l’étranger (85% le ressentent) mais aussi sur le marché local (51%).
Commandes reçues : stagnation selon 62% des industriels;
Carnets de commandes : inférieurs à la normale selon 71% des chefs d'entreprises;

Pour les trois prochains mois, 48% des industriels anticipent une hausse de la production et 46% une stagnation. Pour les ventes , 57% des entreprises de ce secteur s’attendent à une stagnation et 36% à une hausse.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte