Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

CONFLITS D'INTÉRÊTS : YES WE CAN

Christophe Bys

Publié le

CONFLITS D'INTÉRÊTS : YES WE CAN
Barack Obama offre un emploi à Jeffrey Immelt.
© D.R.

Jeffrey Immelt, le PDG de General Electric, a été nommé par Barack Obama à la tête du Conseil pour l'emploi et la compétitivité. Le président des États-Unis a notamment vanté « sa compréhension du rôle crucial du secteur privé dans la création d'emplois ». Ce qui est bon pour General Electric est-il bon pour l'Amérique ? La pratique d'aller-retour entre privé et public est courante aux États-Unis, où le chef actuel du staff de la Maison-Blanche, William Daley, a occupé de nombreux postes dans l'industrie avant d'intégrer l'administration Clinton, puis la direction de JP Morgan.

En France, le sujet est plus sensible. La semaine dernière, après la secousse Mediator, le rapport Sauvé, « pour une déontologie de la vie publique », était remis au président de la République. Il préconise une séparation étroite des mondes du privé et du public, soumettant notamment les ministres et leurs conjoints à une déclaration annuelle d'intérêt. Il suggère aussi qu'un ministre ne puisse pas avoir de fonction de direction au sein d'une entreprise ou d'une association. Christophe de Margerie, le directeur général de Total, n'est pas prêt d'être le monsieur emploi de Nicolas Sarkozy.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus