Conflit entre la CGT et la direction d'Isri France

Partager

Social. La CGT a organisé ce mardi, à midi, un rassemblement devant les locaux de l'équipementier Isri France, qui fabrique des sièges pour poids-lourds à Merkwiller-Pechelbronn (Bas-Rhin).

300 personnes se sont réunies selon le syndicat, 150 selon la Gendarmerie. La CGT entendait ainsi dénoncer les sanctions prises par la direction du site contre des personnels qui avaient fait grève le 16 décembre dernier afin d'obtenir notamment une revalorisation salariale.

Un piquet de grève avait bloqué pendant quelques heures un camion partant livrer le principal client d'Isri France, Mercedes. Gilles Weber, responsable de la CGT-Métallurgie dans le Bas-Rhin, déplore « la mise à pied à titre conservatoire avec mesure de licenciement » d'un des délégués du syndicat, des « mesures de licenciement » engagées contre deux autres salariés « considérés comme des leaders du mouvement » et des sanctions de « cinq jours de mise à pied » pour une vingtaine d'autres personnes. « La cause est d'une ampleur nationale, cela remet le droit de grève en cause », affirme-t-il.

« La CGT n’est pas dans son droit quand, intentionnellement, elle entrave le fonctionnement de notre usine », rétorque la direction de l'usine, qui a compté « 27 grévistes sur 380 salariés ». « Le droit de grève, tel que prévu par les textes, est un droit fondamental que nous respectons. Les mesures prises à l’égard des grévistes sanctionnent une action délictueuse car, en bloquant l’usine et en mettant en rupture notre client principal, l’abus de grève est caractérisé. Il a été constaté par voie d’huissier », poursuit-elle.

« Faire grève est un droit fondamental indéniable. Celui-ci doit s’exercer dans un cadre légal et également respectueux du choix de travail des non grévistes. Ces deux conditions sont loin d’être remplies », assure la CFTC, majoritaire sur le site, qui précise toutefois avoir demandé à la direction de « revoir les sanctions à la baisse ».

« Ce n'est pas au patron de se faire justice lui-même. Il existe des voies juridiques pour cela », réplique la CGT, qui se dit prête à « aller plus loin dans les actions » contre Isri France et compte engager une procédure en référé. Isri France est une filiale du groupe allemand Isringhausen.


Thomas Calinon (Alsace)

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    ISRI-FRANCE
ARTICLES LES PLUS LUS