Confiante sur le rééquilibrage du marché du pétrole, l’Opep décide de ne rien décider

Réunis le 22 septembre à Vienne, les ministres du pétrole des pays membres de l’Opep et leurs partenaires ont décidé de repousser leur décision de prolonger – ou non – les restrictions de production.

Partager
Confiante sur le rééquilibrage du marché du pétrole, l’Opep décide de ne rien décider

Prolonger, ou pas, les restrictions de production au-delà du premier trimestre 2018 ? La décision restait pendante, à l’issue de la réunion, à Vienne le 22 septembre, des ministres des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs partenaires dans l’accord qui a abouti à une réduction de 1,8 million de barils de pétrole par jour depuis début 2017.

L’opération, décidée pour six mois puis reconduite pour neuf mois, ayant abouti à une hausse de 15% des cours du pétrole ces trois derniers mois, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, la Russie et leurs autres partenaires pourraient attendre novembre, voire janvier pour annoncer une décision. Alors que le ministre de l’Energie des Emirats arabes unis Suhail al-Mazrouei annonçait que le débat se prolongerait en novembre, son homologue russe Alexander Novak n’attendait pas de décision avant janvier 2018. Alexander Novak appelait également ses partenaires à définir ensemble une stratégie pour l’avenir. Prudent, le ministre vénézuélien du pétrole laissait quant à lui toutes les options ouvertes.

Hausse des cours et baisse des stocks

Outre le gain de 15% des cours du pétrole sur les trois derniers mois, qui a vu le WTI repasser au-dessus de la barre des 50 dollars et le Brent au-dessus des 55 dollars, l’objectif premier de l’accord est en passe d’être atteint : la réduction des stocks commerciaux de pétrole dans les pays de l’OCDE (3 milliards de barils). De 340 millions de barils au-dessus de la moyenne des cinq dernières années, ils sont repassés à 170 millions au-dessus de cette moyenne en août. Le stockage flottant (dans des tankers) est lui aussi en chute, signe que la vente du pétrole devenait plus attractive pour les négociants que son stockage à tout prix.

Dans son dernier rapport mensuel, l’Agence internationale de l’énergie notait une forte hausse de la demande au deuxième trimestre 2017, comparé à la même période de l’an passé. Dans le même temps, des avaries affectaient la production qui baissait de quelque 720 000 barils par jour, principalement dans les pays non-Opep.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein ou la transition énergétique avant l’heure

Einstein et Szilard, un duo de scientifiques renommés prêts à révolutionner... le quotidien des ménagères.

Écouter cet épisode

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Raymond Kopa, de la mine au stade de foot

Au nord, c’étaient les corons, la terre c'était le charbon, le ciel l’horizon, les hommes des mineurs de fond. Parmi eux, Kopaszewski Raymond.

Écouter cet épisode

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

Poundbury, cité idéale à la mode Charles III

S’il n’est pas encore roi, le prince Charles semble avoir un coup d’avance sur l’environnement. Au point d’imaginer une ville nouvelle zéro carbone.

Écouter cet épisode

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Groupe ADP / PARIS AEROPORT

Maître d'oeuvre Electricité F/H

Groupe ADP / PARIS AEROPORT - 06/06/2023 - CDI - Roissy-en-France

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - ICF HABITAT SUD EST MEDITERRANEE

Accord-cadre à bon de commande TCE spécifique à la relocation

DATE DE REPONSE 30/06/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS