Confiant sur la croissance, François Hollande décrète une "pause fiscale"

Dans une interview accordée à nos confrères du Monde, le président de la République a indiqué que le gouvernement allait "revoir légèrement à la hausse la prévision de croissance pour 2014" dans le cadre du projet de budget présenté fin septembre. "Grâce à l'engagement de substantielles économies, le temps est venu de faire – plus tôt qu'il n'avait été prévu – une pause fiscale", assure en outre le chef de l'Etat.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Confiant sur la croissance, François Hollande décrète une

François Hollande répond au "ras-le-bol fiscal" des Français. Dans une interview accordée à nos confrères du Monde et publiée ce vendredi 28 août, le chef de l'Etat a reconnu "qu'à l'automne 2012, face à l'ampleur des déficits, un effort supplémentaire a été demandé aux Français".

Rassurer les entreprises

Mais, poursuit François Hollande, "grâce à l'engagement de substantielles économies, le temps est venu de faire – plus tôt qu'il n'avait été prévu – une pause fiscale". C'est pour cette raison que le gouvernement a écarté l'hypothèse d'une hausse de la CSG pour financer les retraites et que "le barème de l'impôt sur le revenu sera réindexé", précise-t-il.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Concernant les entreprises, le président de la République confirme l'engagement du gouvernement "à ne pas alourdir le coût du travail et à ne pas amputer leurs marges". "Nous n'allons pas leur reprendre d'une main ce qu'on leur a donné de l'autre avec le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE)", souligne-t-il, reprenant une formule souvent employée par l'opposition ou par les dirigeants hostiles face à la politique fiscale du gouvernement.

Légère embellie sur la croissance en 2014

Comme lors de son entretien télévisé du 14 juillet, François Hollande se montre optimiste sur la croissance. "Je gage que nous pourrons revoir légèrement à la hausse la prévision de croissance pour 2014", indique-t-il, ajoutant que cette prévision sera confirmée lors de la présentation du projet de budget fin septembre.

Julien Bonnet

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS