Condamné à verser 138 millions de dollars à British American Tobacco, le français Sequana pourrait être contraint à se recentrer

Le groupe papetier Sequana a été condamné vendredi dernier à verser plus de 138 millions de dollars au producteur de tabac et de cigarettes British American Tobacco (BAT) dans le cadre d'un litige qui oppose les deux industriels. Le français, qui traverse une période difficile avec des résultats de 2016 attendu en forte baisse, a indiqué son intention de faire appel.

Partager
Condamné à verser 138 millions de dollars à British American Tobacco, le français Sequana pourrait être contraint à se recentrer

Le couperet est tombé en fin de journée vendredi 10 février pour le spécialiste français de la production de papiers et la distribution d'emballages Sequana. Contrairement à sa décision en première instance, la Haute Cour de Justice de Londres, a condamné le groupe à verser 138,4 millions de dollars au géant mondial du tabac, British American Tobacco (BAT). "Considérant qu'(il) a toujours des arguments juridiques forts à faire valoir", Sequana a décidé de faire appel du jugement, et notamment de l'exécution provisoire relative au "remboursement partiel des frais de BAT", a indiqué le papetier dans un communiqué. Touché directement à son portefeuille, alors que le groupe a publié des résultats en net recul par rapport à 2015, il a demandé ce lundi la suspension de la cotation de l'action Sequana à la Bourse de Paris, "jusqu'à l'annonce du plan qu'(il) envisage de mettre en œuvre". Plan qui devrait être divulgué dans le courant de cette semaine.

La justice britannique avait à se prononcer sur une affaire portant sur le versement d'un dividende en 2009 au groupe français par une ancienne filiale, Windward Prospects. En effet, entre décembre 2008 et mai 2009, Sequana a perçu 578 millions d'euros de Windward Prospects dans le cadre de la distribution de dividendes. La société BAT, qui se prétend créancière de Windward Prospects, et cette dernière entendaient obtenir la condamnation de Sequana à leur rétrocéder les sommes perçues, détaille le dernier document de référence de Sequana publié sur son site.

L'avenir de la division papier menacé

En juillet dernier, Sequana avait fait état de résultats semestriels clairement dans le rouge, avec une perte nette de 28 millions d'euros pour les six premiers mois de l'année 2016. Le chiffre d'affaires du papetier est par ailleurs attendu en fort retrait (- 3,3 milliards d'euros) par rapport à 2015. Anticipant une année difficile, le groupe a entamé une stratégie de recentrage vers la distribution, cédant plusieurs actifs depuis 2014. En termes de perspectives, Sequana tend à se spécialiser davantage dans le secteur de l’emballage, selon les informations publiées dans son document de référence. L'avenir de son activité papier, et plus spécialement celle relative aux billets de banque semble être remise en question. Le jugement de la Haute Cour de Justice de Londres, s'il était confirmé, pouvant peser défavorablement dans la balance.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - TSINGONI

MISE EN OEUVRE D'UN DISPOSITIF DE VIDEOPROTECTION URBAINE.

DATE DE REPONSE 08/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS