Comurhex : Areva ouvre les négociations avec les syndicats

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Comurhex : Areva ouvre les négociations avec les syndicats
©Areva - Comurhex

Areva annonçait lors d’un comité d’entreprise extraordinaire (CCE) le 15 septembre dernier qu’elle suspendait la production de conversion d’uranium durant deux mois (novembre et décembre) de sa filiale Comurhex, en raison de la baisse de la demande des clients japonais suite à la catastrophe de Fuskushima.

Areva transforme en effet l’uranium naturel en l’enrichissant avec du fluor, en deux phases, la première est réalisée sur le site de la Comurhex près de Narbonne (Aude), la deuxième sur le site de Tricastin (Drôme).
Hier, le 21 septembre, Areva rencontrait de nouveau les syndicats sur le site du Tricastin (d’autres rencontres avec les délégués syndicaux sur les deux sites sont déjà prévues), afin de finaliser les propositions faites aux salariés pour ces deux mois d’arrêt de production.
Le groupe a proposé aux syndicats un postulat de départ : pas de plan social, pas de perte de salaire, mais une utilisation du temps libéré pour de la formation à destination de l’ensemble des salariés concernés par l’arrêt de la production (quasiment tous, sauf les services administratifs).
Le site de la Comurhex Malvési emploie un peu moins de 300 salariés, celui de Tricastin en compte 369.
Areva table sur un plan de 8 000 à 10 000 heures de formation pour les salariés des deux sites, qui porteraient notamment sur la sécurité.
L’entreprise devrait ensuite proposer aux syndicats que les salariés prennent des congés de fin d’année (ou RTT) plus longs et anticipés, qui pourraient durer trois semaines. Les futures négociations porteront notamment sur la mise en place de cette mesure.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS