Comtesse du Barry toujours à la recherche de bénéfices

La marque gastronomique de Maïsadour Comtesse du Barry maintient son chiffre d'affaire après quatre années de baisse, sans afficher de bénéfices. Elle poursuit sa stratégie de repositionnement et déménage son outil de production.

Partager

Un an après avoir changé sa stratégie, Comtesse du Barry évalue ses premiers résultats. La marque basée à Gimont (Gers), filiale de la coopérative Maïsadour, n’affiche toujours pas de bénéfices. Mais son chiffre d’affaires, en baisse depuis 2011, se maintient à 24 millions d’euros, et la fréquentation des magasins rénovés a augmenté de 12%.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Les magasins de Lille, Aix-en-Provence, Saint-Germain-en-Laye et Dijon ont été rénovés en 2014, dix autres l’ont été en 2015, détaille Jérôme Fourest, le directeur de Comtesse du Barry. Le nouveau design ambiance boudoir moderne vise à attirer une clientèle hédoniste et sophistiqué. Nous voulons devenir une marque de luxe accessible." Les rénovations ont permis une augmentation de 30% du nombre de nouveaux clients.

La marque mise aussi sur le digital. Elle vient de rénover son site internet pour développer la vente en ligne.

"L'usine de Gimont est vétuste"

La nouvelle stratégie de Comtesse du Barry passe également par une mutualisation de l’outil de production. Le site historique de Gimont va être transféré à 35 kilomètres, à Fleurance (Gers), sur un site qui appartient déjà à MVVH, la holding de Maïsadour. Ce déménagement va permettre un gain de productivité de 10%.

"24 salariés sur 30 ont refusé d'aller à Fleurance, une décision que nous n’avons pas très bien comprise, avoue Jerôme Fourest. Mais cette réorganisation est nécessaire, l’usine de Gimont est vétuste et la production baissait depuis plusieurs années", explique-t-il. La plateforme logistique et le siège restent à Gimont.

Comtesse du Barry emploie 170 salariés, répartis équitablement entre Gimont, les magasins et les centres logistiques.

Jerôme Fourest espère voir son chiffre d'affaires doubler d'ici à cinq ans grâce à sa stratégie de repositionnement. L'autre ambition de Comtesse du Barry est de se développer à l'international en multipliant les corners dans de grands centres commerciaux, comme celui qu'elle a déjà chez Harrods, à Londres, et au Corte Ingles de Madrid. 95% du chiffre d’affaires de Comtesse du Barry est réalisé en France.

Marine Protais

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS