Compromis européen sur les nouvelles normes antipollution dans l'automobile

Les Etats membres de l'Union européenne se sont entendus le 26 novembre pour repousser l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme anti-pollution dans l'automobile, conformément aux souhaits de l'Allemagne qui réclamait l'abandon d'un précédent accord conclu en juin.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Compromis européen sur les nouvelles normes antipollution dans l'automobile

Un an de sursis pour l'industrie automobile. La limite de 95g de CO2 par kilomètre pour les véhicules neufs devra être respectée à 100% à compter de 2021 et non plus 2020. Un compromis a été trouvé en ce sens par les Etats membres le 26 novembre. Il étend par ailleurs la marge de manœuvre des constructeurs de modèles haut de gamme, tel que Daimler, dont les émissions sont plus importantes. "Nous avons coopéré avec le Parlement européen pour apporter un peu plus de souplesse. Ce soir, nous avons trouvé un équilibre très subtil", s'est félicité Arunas Vinciunas, ambassadeur de Lituanie, dont le pays assure la présidence tournante de l'UE.

du sur-mesure pour les constructeurs alllemands ?

Le compromis sera soumis le 29 novembre aux ministres des Affaires étrangères puis devra être ratifié dans chacun des Etats membres et par le Parlement européen. Il met fin à six mois de confrontation entre l'Allemagne et certains de ses partenaires, qui lui reprochent d'avoir eu recours à des méthodes de négociations musclées.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La chancelière Angela Merkel, dont le parti reçoit une aide financière de BMW, a invoqué la défense de l'emploi dans le secteur automobile.

Avec Reuters (Barbara Lewis,Tom Körkemeier; Jean-Philippe Lefief, Benoît Van Overstraeten)

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS