[Communiqué] Loire : Lactips veut produire 10?000 tonnes de plastique naturel d’ici 2025

Lactips s’appuie sur sa nouvelle usine de 2?500 m² pour atteindre son objectif de 10?000 tonnes de plastique naturel en 2025.

Partager

La société Lactips, implantée à Saint-Jean-Bonnefonds (Loire), a mis au point un plastique naturel à base de caséine, une protéine contenue dans le lait pouvant se dissoudre au contact de l’eau. Ce polymère biosourcé est complètement biodégradable en milieu marin. Ses ingrédients sont sans produits chimiques. Cette matière peut répondre à des usages industriels ou remplacer des emballages alimentaires. Elle se pose en alternative écologique au plastique issu de la pétrochimie. Grâce à son nouveau site de production de 2?500 m² (avec 6 lignes de production), dans la vallée du Gier, la firme ambitionne de produire 1?000 à 3?000 tonnes de ce plastique annuellement afin d’atteindre un objectif de 10?000 tonnes d’ici 2025.

Fondée en 2014 par Marie-Hélène Gramatikoff (spécialisée en plasturgie), Frédéric Prochazka (enseignant-chercheur) et Fabrice Plasson (conseiller de Lactips), l’entreprise Lactips a consacré plusieurs années de recherche et de développement à la conception de ce plastique naturel à base de caséine. Cette nouvelle technologie est le fruit d’une collaboration avec l’université Jean-Monet-Saint-Étienne (Loire), celle de Montpellier (Hérault) et quelques entreprises. Elle est à ce jour protégé par six brevets internationaux et labellisée « Home compost ». Une certification qui donne aux consommateurs la possibilité de composter le polymère chez eux.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS