[Communiqué] L’entreprise Symbiose installe un site de production à Pugnac

La start-up industrielle Symbiose se lance dans la construction d’une usine de plastronique de haute précision en Gironde.

Partager

Bénéficiant d’un soutien financier de l’État et de plusieurs partenaires tels que le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives investissement (CEA investissement) et Nouvelle-Aquitaine Co-investissement, l’entreprise Symbiose vient de lever 6,5 M€ pour implanter une usine d’impression électronique de 1?600 m2 à Pugnac (Gironde). Le site comprendra des salles blanches sur une surface de 800 m2 et sera équipé d’une grande machine de thermoformage de haute précision et de trois lignes d’impression. La mise en service de l’unité est prévue pour début 2022.

Depuis sa création, en 2014, la start-up Symbiose conçoit et développe des films IME (In Mold Electronics), une technologie permettant d’intégrer des décors imprimés et des circuits électroniques dans des pièces plastiques. Ce processus inclut le thermoformage et le moulage ou le découpage de ces dernières. Au sein de la future usine de Pugnac, « l’enjeu est d’intégrer directement la fonctionnalité électronique dans la pièce en plastique en 3D au lieu d’avoir un bouton plastique qui recouvre le circuit électronique, comme c’est le cas actuellement », précise Jean-Pierre Estanol, directeur général de Symbiose. Les clients cibles se situent dans les secteurs de l’automobile, de l’électroménager et de la domotique.

L’objectif de Symbiose est d’imprimer des préséries de films pour des pièces connectées dès l’année prochaine, puis des séries en 2023. L’entreprise table sur un chiffre d’affaires avoisinant les 12 M€, et prévoit de recruter plus d’une centaine de collaborateurs d’ici 2025.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS