[Communiqué] Bordeaux : les tensions montent chez les coursiers d’Uber Eats et Deliveroo

Les livreurs d’Uber Eats et Deliveroo à Bordeaux dénoncent leurs conditions de travail.

Partager

Environ une centaine de coursiers des plateformes Deliveroo et Uber Eats se sont réunis le 30 octobre dernier sur la place de la Victoire à Bordeaux (Gironde). Leur présence symbolique devant le fast food américain McDonald's avait pour objectif de révéler la dégradation constante de leurs conditions de travail.

Les coursiers de ces entreprises de livraison de plats cuisinés souhaitent avoir le statut de salarié au lieu de celui d’auto-entrepreneur. Ils pourraient ainsi avoir des jours de congé pour partir en vacances et se reposer, par exemple. Ces coursiers se montrent néanmoins satisfaits financièrement car ils gagnent en moyenne 2 000 € par mois.

Les coursiers se plaignent également de la présence de livreurs illégaux qui sous-louent les comptes, risquant de déstabiliser leurs activités. Selon l’un d’entre eux, le gouvernement et les plateformes (telles que Deliveroo et Uber Eats) savent parfaitement ce qui se passe, mais aucune solution n’a été trouvée pour stopper le phénomène.

0 Commentaire

[Communiqué] Bordeaux : les tensions montent chez les coursiers d’Uber Eats et Deliveroo

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS