Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

CommunicationEUROPATWEB S'ADOSSE A SUEZ-LYONNAISEGroupe Arnault et Suez-Lyonnaise font cause commune en vue d'une licence UMTS en France. EuropAtWeb fournira les contenus.

Publié le

Communication

EUROPATWEB S'ADOSSE A SUEZ-LYONNAISE

Groupe Arnault et Suez-Lyonnaise font cause commune en vue d'une licence UMTS en France. EuropAtWeb fournira les contenus.



Bernard Arnault a enfin trouvé le partenaire industriel qu'il souhaitait pour son holding de participations Internet, EuropAtWeb. Au nom du fameux principe de convergence, Suez-Lyonnaise des eaux va y investir 300 millions d'euros et enrichir son catalogue de contenus en vue de l'obtention d'une licence de téléphonie mobile de troisième génération UMTS permettant l'accès Internet à haut débit. Déjà présent dans FirstMark Communications, l'opérateur nationale de boucle locale radio, Groupe Arnault prend une participation de 10 % dans ST3G, la société créée par Suez-Lyonnaise (60 %) avec Telefonica (40 %) pour l'UMTS. Malgré une dotation de 500 millions d'euros lors sa création en juin 1999, EuropAtWeb a en moins de 18 mois épuisé sa ligne de crédit en construisant son portefeuille de participations. Après augmentation de capital, Suez-Lyonnaise des eaux disposera d'une participation de 33 % dans la nouvelle structure. Toujours dénommé EuropAtWeb, l'ensemble sera valorisé à 900 millions d'euros, mais il ne comptera plus que 46 des 50 participations initiales. En effet, LibertySurf, le fournisseur d'accès Internet " maltraité par la Bourse ", selon Bernard Arnault, ZeBank, le projet de services bancaires virtuels repoussé de trois mois, eLuxury, site de commerce électronique des produits de luxe aux Etats-Unis, ainsi qu'Aka, un fonds d'investissement, sont exclus de l'accord.

Peu de contenus grand public

" Suez-Lyonnaise souhaite accélérer ce métier de diffuseur, et nous voulons être présents sur tous les vecteurs d'accès ", remarque Gérard Mestrallet, président de Suez-Lyonnaise. Après s'être sé-paré de ses activités financières et du B-TP, il entend développer, à l'image de Vivendi, ses activités dans la communication (aujourd'hui 1,5% du chiffre d'affaires). Présent dans le domaine de l'audiovisuel avec 36 % de M6 et 25 % en direct de TPS, opérateur de réseaux câblés en France (Noos) et en Belgique (Coditel), Suez-Lyonnaise souffrait jusqu'à présent d'un manque de contenus Internet malgré quelques accords (Bayard Presse). Avec EuropAtWeb, Suez-Lyonnaise fait entrer dans son giron des sites comme Aucland (enchères), Zurban, Alafolie ou WineAndCo. Reste que les plus belles participa- tions concernent aujourd'hui les places de marché (Marketo et ProExchange). Rien à voir avec l'Internet mobile, pour lequel il faut encore emporter une licence UMTS. Et, ensuite, payer 10 milliards d'euros pour la mettre en oeuvre...

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle