Commerce extérieurL'équipement repart, l'excédent plongeLes importations d'équipements ont fait un bond en janvier. Mauvais pour l'excédent commercial. Mais signe d'un retour à l'investissement.

Partager

Commerce extérieur

L'équipement repart, l'excédent plonge

Les importations d'équipements ont fait un bond en janvier. Mauvais pour l'excédent commercial. Mais signe d'un retour à l'investissement.

Gérard Longuet ne s'en émeut pas outre mesure. Pourtant, la dégradation de l'excédent commercial français constatée en janvier est spectaculaire: 10milliards de moins en l'espace d'un mois! Plus prudent, il est vrai, que son confrère de l'Economie, qui table sur un solde positif de 100milliards, le ministre du Commerce extérieur n'en continue pas moins de pronostiquer pour 1994 un excédent supérieur à 50 milliards. Et comme il est aussi le ministre de l'Industrie, il a quelques raisons de penser que les chiffres de janvier ne constituent pas une si mauvaise nouvelle. Difficile d'imaginer un redémarrage de l'activité sans une pression accrue des fournisseurs étrangers! Certes, l'excédent commercial de janvier est retombé à 2,7milliards de francs. Mais il avait atteint en décembre un niveau tout à fait exceptionnel (13,2milliards de francs). Certes, les exportations se sont repliées (97milliards en janvier, contre 103milliards de francs en décembre), mais elles sont dans la moyenne mensuelle enregistrée l'an dernier et restent nettement supérieures au chiffre de janvier 1993 (93,8milliards). Certes, la facture des importations s'est alourdie de 3,7milliards d'un mois sur l'autre, pour atteindre, en janvier, 94,4milliards, mais le ministre de l'Industrie peut y voir un signe de reprise. Et surtout un signe de reprise de l'investissement.

Hausse des importations de biens d'équipement

A l'évidence, les entreprises n'ont pas attendu les frémissements d'activité de la fin de l'an dernier pour passer commande de nouveaux matériels. En un mois, les achats à l'étranger de biens d'équipement professionnels (le poste le plus lourd) ont progressé deux fois plus vite que l'ensemble des importations (+8%, contre +4%). Ils ont augmenté de plus de 1,7milliard de francs entre décembre et janvier, pour culminer à 24,2milliards: on n'en est pas encore au niveau des années de fort investissement (25,5milliards par mois en 1990), mais c'est le point le plus haut enregistré au cours des douze derniers mois.







USINE NOUVELLE - N°2450 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS