Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Commerce extérieur du Maroc : automobile en forme et phosphates en berne au premier semestre

Vincent Souchon ,

Publié le

Document L'Office des changes du Maroc vient de publier son bilan des six premiers mois de 2014. Celui-ci confirme une forte dynamique des exportations automobiles et un recul des phosphates. Le déficit commercial reste très élevé mais le niveau de couverture s'améliore légèrement. Les flux net d'IDE reculent de 17,5% sur ce premier semestre.

Commerce extérieur du Maroc : automobile en forme et phosphates en berne au premier semestre
Le port Tanger MEd d'où sont exporté les voitures de l'usine Renault
© tmsa

Les exportations automobiles marocaines poursuivent leur accélération. C'est ce que nous apprend le rapport de l'Office des changes sur les échanges extérieurs du premier semestre 2014 (voir le document).

Le déficit commercial marocain reste très élevé. Evalué à 100,3 milliards de dirhams en juin 2013 (1000 dirhams = 90 euros), il atteint désormais les 102,5 milliards de dirhams en juin 2014, ce qui représente une augmentation de 2,2%.

Le taux de couverture des importations par les exportations, toujours excessivement faible, s'est pourtant légèrement amélioré : il passe à 49,6% contre 48,4% l'an passé à la même période, soit un "bonus" de 1,3 point. Sur ce premier semetre, les exportations progressent donc plus vite que les importations.

Les flux net d'IDE reculent de 17,5%
Poursuivant la tendance de ces derniers mois, les flux nets d'Investissements directs étranger ont enregistré une baisse significative de 17,5% au premier semestre 2014, s'établissant à 11,6 milliards de dirhams en juin 2014 (1,03 milliards d'euros) contre plus de 14 milliards l'année précédente. Les flux entrants d'IDE ont reculé de 38,9% et les flux sortants de 71,9%.
Les flux financiers entrants provenant des MRE (marocains résident à l'étranger) sont, quant à elles, stabilisées autour de 27,5 milliards de dirhams.
A noter aussi que les recettes touristiques continuent de progresser et s'établissent à 20,2 milliards de dirhams en juin 2014, soit une hausse de 2%.

 

La hausse du déficit en valeur s'explique notamment par une augmentation des importations de 4,7% sur six mois, qui atteignent 203 milliards de dirhams.

Le Maroc a connu notamment une forte hausse de ses importations de produits alimentaires (+20,1%), en particulier le blé (+35,7%), le lait (+93,5%) et l'orge (+306,4%). Après une année agricole 2013 quasi record, la récolte 2014 devrait être nettement moins bonne.

Le Maroc importe également de plus en plus de produits finis de consommation au premier semestre 2014 : les importations de voitures de tourisme, de tissus et fils synthétiques et d'ouvrages plastiques divers ont connu des croissances respectives de 25,3%, 16,6% et 16% par rapport au premier semestre 2013.

De leur côté, les exportations globales sont en augmentation de 7,4%, passant de 94 milliards de dirhams en 2013 à 101 milliards en 2014.

Cette bonne performance en partie due au dynamisme des filières automobiles et électroniques, qui ont bondi respectivement de 35,6%  et 25,9% en 6 mois. Concernant l'automoibile, on retrouve là l'effet de la montée en puissance de l'usine Renault de Tanger.

Les chiffres de l'Office confirment enfin le tournant historique du mois de mai : les exportations de phosphates – en baisse de 12,1% à 17,56 milliards de dirhams – sont désormais dépassées par les exportations automobiles à plus de 21 milliards mais aussi par les exportations agricoles et agro-alimentaires qui s'élèvent à 19,1 milliards de dirhams (+2,7%).

Les ventes du phosphate sont à présent talonnées par celles des textiles et cuirs, évaluées à 17,52 milliards de dirhams en 6 mois (+4%).

Vincent Souchon

Bilan des échanges extérieurs du Maroc - juin 2014 (source :Office des changes)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle