Commerce automobile : le règlement européen en question ?

Partager

Interrogés dans le cadre du Mondial de Paris et dans la foulée des positions prises par leur association européenne (ACEA), les représentants des constructeurs ont affirmé qu'ils attendaient que le contenu du règlement européen d'exemption dédié à leur secteur soit allégé.
Ils se préparent à la possible disparition du texte d'encadrement des activités de vente et de services automobiles, qui sera obsolète à dater de 2010.

Dans tous les cas de figure, les constructeurs se disent attachés au maintien d'un modèle de distribution et d'entretien de marque de type sélectif et quantitatif. Ce qui leur permettrait de continuer à choisir leurs partenaires et de leur imposer des standards de représentation... Tout en les rémunérant sur la base de leur performance.
De plus, leurs états-majors aimeraient pouvoir réassocier les prestations de réparation et de vente de pièces de ceux qui portent leurs couleurs. Tout comme ils seraient enclins à voir supprimée la clause qui permet actuellement à un concessionnaire de revendre un de ses sites, dans le cadre d'un même réseau, mais sans demander leur aval.

Ne croyant pas au redéploiement généralisé d'une commercialisation de type exclusive, Renault, Fiat, Ford, VW et les autres, parient en outre sur la poursuite de la diffusion multiple des marques par les distributeurs. Sous réserve que ces derniers respectent les critères d'activité propres à chacun de leurs concédants. Certains aspirent enfin à la réintroduction de l'imposition de territoires commerciaux. Un choix qui aurait pour effet de remettre partiellement en cause la concurrence de principe établie sur les marchés et entre les divers opérateurs d'une même marque.

Pour leur part les professionnels du commerce et de la réparation des véhicules semblent fermement opposés à toute réforme statutaire qui fragiliserait leur situation économique et handicaperait davantage leur capacité d'investissement.

J-P Jagu-Roche
Rédacteur en chef, Auto-Infos.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS