L'Usine Agro

La recette du semencier français Vilmorin pour résister à Bayer, Corteva et Syngenta

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Made in France Le semencier français Vilmorin confirme sa position de quatrième acteur mondial dans un secteur en pleine consolidation. Il affiche des ventes en hausse et un bénéfice stable. Des bons résultats tirés par sa stratégie d'investissements en R&D. 

Comment le français Vilmorin résiste à Bayer, Corteva et Syngenta
Vilmorin affiche un chiffre d'affaire en hausse et un rééquilibrage de ses comptes.
© Limagrain

Comment survivre à la consolidation du secteur de l'agrochimie ? C'est la question à laquelle les dirigeants de Vilmorin, le semencier français propriété de la coopérative agricole Limagrain, tentent de répondre au quotidien depuis l'annonce des rapprochements entre Bayer-Monsanto, Corteva (DuPont-Dow Chemical) et Syngenta-ChemChina. Face à ces concurrents, qui affichent tous un chiffre d'affaires autour des 7 milliards d'euros dans leurs activités respectives de semences, l'entreprise du Massif Central a fait le choix de miser sur la recherche et le développement. Au cours de l'exercice 2018-2019, elle y a consacré 15,9% de son chiffre d'affaires (de 1,390 milliard), soit 242 millions d'euros.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte