Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Comment Uber, Amazon et consorts transforment le marché de l'emploi

Nora Poggi , , , ,

Publié le

Les services tels Uber et Amazon creusent le fossé entre les travailleurs qualifiés et les exécutants, qui ont vocation à être remplacés par l'automatisation du travail, analyse le PDG de Segment dans un message de blog.

Comment Uber, Amazon et consorts transforment le marché de l'emploi © Uber

Peter Reinhardt, patron et co-fondateur de Segment, s'alarme dans un billet de blog intitulé "remplacer le management intermédiaire par des API" de l'impact de certains services comme Uber sur le marché du travail. A quoi pourrait ressembler l'économie de demain, dominée par ces nouveaux services?

Dichotomie de la main d'oeuvre

Peter Reinhardt explique qu'avec Uber "les conducteurs se retrouvent dans un système de main d'oeuvre dichotomique : les exécutants n'ont aucune opportunité d'apprentissage pour progresser dans leur carrière (...) Les compétences qu'ils développent en conduisant ne sont pas un investissement pour leur futur. A partir du moment où l'on introduit une couche logicielle entre le 'management' (les employés à temps plein d'Uber, qui construisent l'application et les systèmes informatiques) et les travailleurs humains au bas de la chaîne (les conducteurs d'Uber, les livreurs d'Instacart) il n'y a pas de chemin clair vers une progression. En réalité, le fossé est énorme et il n'y a aucun système en place pour le combler."

Selon Anthony Wing Kosner du magazine américain Forbes, le problème est d'autant plus important que les travailleurs d'Amazon, Uber, TaskRabbit, Instacart et autres services de ce genre, sont tous menacés à terme par l'automatisation du travail. En effet, ces start-ups fondées sur un système de distribution du travail, organisée par un logiciel, ont pour but de modéliser et optimiser des systèmes (la livraison, les taxis, l'aide à domicile, etc.). L'exécution de ces systèmes pourrait être d'autant plus performante si elle était automatisée.

Conséquences de l'automatisation

En termes d'emploi, "cela signifie que ces API pourront orchestrer de plus en plus de tâches complexes avec le temps". Pour le patron de Segment, les voitures autonomes et la livraison par drones sont la suite logique de ce système. Des flottes entières de taxis autonomes pourront-elles remplacer les conducteurs des services de VTC ? Google et Uber planchent en tous cas sur leurs propres voitures sans conducteurs, et Amazon croit certainement dans l'avenir des drones.

Par ailleurs, avec l'automatisation, le risque augmente de voir certaines tâches contrôlées de façon imprévisible par des machines via l'intelligence artificielle. Elon Musk aurait peut-être raison de s'alarmer de l'intelligence des machines.

Si, à l'heure actuelle, le nombre d'emplois concernés par cette médiation logicielle est encore faible, il augmente au fur et à mesure que les entreprises comme Uber se développent. Et comme le note le New York Times, cette "ubérisation" du travail pourrait affecter les avocats, les médecins, et encore bien plus de métiers sur le long terme. Par ailleurs, ce nouveau marché de l'emploi provoque l'éclatement de la barrière entre travail et la sphère privée. Si les conducteurs d'Uber ou les livreurs d'Instacart apprécient la flexibilité de leur emploi du temps, ils sont aussi esclaves d'horaires décousus. Les possibilités de créer une vie stable sont limitées. A terme, il s'agit de trouver un système alternatif ou de tenter de dépasser les modèles d'emploi proposés par Uber, Google et consorts.

Nora Poggi

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

20/02/2015 - 18h10 -

En effet ces emplois sont menacés à terme, Uberisation ou pas. Robots, voitures autonomes etc .. vont tuer des emplois de chauffeurs de taxi, qu'ils soient G7 ou Uber.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle