Comment Starklab adapte sa technologie de récupération de chaleur fatale à la lutte contre le covid-19

La société Starklab, spécialiste des échangeurs thermiques, a été retenue le 27 mai par l'Agence Innovation Défense (AID) pour adapter sa technologie à la désinfection des milieux clos pour lutter contre le covid-19. Le système permet de neutraliser les particules virales sans ajouts d'éléments chimiques dans l'atmosphère.

Partager
Comment Starklab adapte sa technologie de récupération de chaleur fatale à la lutte contre le covid-19
Le système Terrao, ici installé dans un centre aquatique à Lillebonne (Seine-Maritime), est capable de retraiter un grand volume d'air en moins d'une heure.

Elle fait partie des 40 projets, parmi les 2.580 déposés, retenus la semaine dernière par l’Agence Innovation Défense (AID) dans le cadre de son appel à projet pour lutter contre le covid-19. La société Starklab propose une solution de traitement et de désinfection de l’air des espaces clos, de plus en plus suspectés d’être à l’origine de l’apparition de clusters . Elle est basée sur sa technologie d’échange thermique baptisée Terrao, conçue à l’origine pour permettre la récupération de chaleur fatale, mais également pour contrôler l’atmosphère des milieux industriels.

« Avec Terrao, notre objectif initial était de proposer un système de traitement des fumées, qui combine les fonctionnalités d’un scrubber industriel avec un échangeur thermique haute performance », explique Jaouad Zemmouri, directeur scientifique chez Starklab et inventeur du procédé. « Notre technologie est peu volumineuse et peu traiter rapidement de gros volume de gaz ou de fumée ».

Lavage des gaz et récupération de chaleur

Contrairement aux scrubbers, dont le fonctionnement consiste à pulvériser un liquide sur les fumées industrielles, la technologie Terrao s’appuie sur le brassage du gaz dans le liquide. « Les gaz sont aspirés par le dispositif et barbotent dans le liquide. Cette action renforce l’interaction entre les deux éléments : l’échange thermique est optimal, et les gaz et fumées sont lavés des impuretés », précise Jaouad Zemmouri.

C’est ce dernier point qui a été mis en avant dans le cadre de l’appel à projet de l’AID. La technologie du brassage de Starklab peut en effet potentiellement capturer les particules virales de SARS-CoV-2 présentes dans l’atmosphère dans le liquide. Celui-ci est ensuite retraité.

Désinfecter sans introduire de nouveaux polluants

Selon Starklab, un atout majeur de ce procédé est de pouvoir désinfecter l’air sans ajout d’éléments chimiques supplémentaires. « Les techniques de désinfection couramment utilisées reposent sur la pulvérisation d’agents chimiques qui vont neutraliser le virus. Dans ce contexte on introduit des polluants dans l’air. » précise Jaouad Zemmouri. « Même dans le cadre d’une désinfection à l’UV ou à l’ozone, certaines surfaces peuvent réagir et relarger des composés organiques volatils, accentuant la pollution de l’air ».

La décision de l’AID ouvre à Starklab un financement pour mettre au point un démonstrateur qui sera capable de retraiter l’intégralité de l’air d’une pièce de 100 m2 en moins d’une heure. Un prochain point d’étape est fixé dans quatre mois.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - PARIS HABITAT OPH

Refonte du paramétrage et de la donnée du SIRH HR Access

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS