Quotidien des Usines

Comment Schneider Electric continue à se désengager de la France

Nathan Mann , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse Le 16 octobre, Schneider Electric a annoncé un projet de restructuration de son offre moyenne tension en France. Menaçant 400 emplois, il prévoit la fermeture de deux usines ainsi que d’une activité de production. Une annonce qui fait suite à une longue liste de fermeture d’usines dans le secteur, dénoncent les syndicats, qui s'inquiètent en particulier du virage continu du groupe vers l'Asie et l'Europe de l'est.

Comment Schneider Electric continue à se désengager de la France
Les effectifs français de Schneider Electric sont en érosion constante depuis plus de dix ans.
© Schneider Electric

“La Pompignane, Villeurbanne, Fabrègue, Petit Quevilly, St-Soupplets, Télécontrol, FT Maranges... La désindustrialisation ne date pas d’aujourd’hui et si on refait l’histoire, l’activité moyenne-tension de Schneider en France a déjà payé un lourd tribut", dénonce Yvon Mory, coordinateur CFDT chez Schneider Electric. Joint par téléphone par l'Usine Nouvelle, il dresse, à la suite des fermetures prochaines des usines de Lappes (Herault) et Saumur (Maine-et-Loire) annoncées par l'équipementier électrique le 16 septembre 2020, une long déroulé de fermetures d'ateliers dédiés à la moyenne tension, dans lesquels les plans de sauvegarde de l'emploi se succèdent...

Des opérations qui s’expliquent en partie par la faible performance et les redondances des sites de l’équipementier électrique suite à son rachat des activités en moyenne tension d’Areva, en 2010, convient le syndicaliste, mais qui illustrent surtout une politique de désengagement partiel de l’Hexagone de la part de Schneider.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte