Comment Safran fait de la Meuse une terre… d’aéronautique

Lundi 24 novembre, François Hollande a participé à l’inauguration de l’usine des groupes Safran et Albany à Commercy (Meuse). Elle produira des pièces composites pour le moteur d’avion Leap. Le directeur de l’usine entrevoit la possibilité de constituer un véritable pôle aéronautique régional.

Partager
Comment Safran fait de la Meuse une terre… d’aéronautique

Deux bonnes nouvelles industrielles dans la même journée ? Impossible de manquer l’occasion ! Surtout lorsqu’on s’appelle François Hollande et qu’il s’agit de la Lorraine. Après une visite lundi 24 novembre sur le site sidérurgique d’ArcelorMittal à Florange (Moselle), le président de la République enchaîne dans la même journée avec celle de l’usine de Safran à Commercy (Meuse), Safran Aero Composites. Il faut dire que cette usine flambant neuve, construite sur un champ de blé, emploiera 400 salariés d’ici 2018.

Si la venue de François Hollande cristallise l’attention sur cette usine, les informations la concernant sont connues de longue date. Elle est le fruit du rapprochement entre le motoriste aéronautique français et le spécialiste américain des tissus techniques Albany International.

Ce que produira l’usine ? Des aubes de turbines et des carters en matériaux composites tissés 3D ultra résistants destinés au moteur Leap de CFM International (joint-venture entre la filiale Snecma de Safran et General Electric). Déjà commandé à 7800 exemplaires, il équipera tous les Boeing B737 MAX, la moitié des Airbus A320neo ainsi que le C 919 du chinois Comac. Une usine ultra moderne, parfait miroir de celle de Rochester aux Etats-Unis, inaugurée au printemps et dédiée aux mêmes pièces.

Bientôt un pôle aéronautique ?

Cette usine de pointe s’implante sur un terrain de 20 hectares au beau milieu de la Lorraine, terre industrielle meurtrie, et permet malgré la fermeture du 8e régiment d’artillerie de redonner un souffle économique au département. "Cette usine qui a nécessité un investissement d’environ 100 millions de dollars produira jusqu’à 50 aubes par jour, assure Olivier Balmat, le directeur de l’usine. Nous commençons cette année à produire des pièces mais la production en série débutera vraiment en 2015". Quant à la commercialisation du Leap, elle démarrera en 2016.

Pourrait-elle être la première pierre d’un pôle aéronautique ? C’est en tout cas le souhait d’Olivier Balmat, qui prévoit l’arrivée prochaine d’autres entreprises dans le sillon de Safran. Ce jeune dirigeant ne manque pas d’énergie. Il a dû en déployer pour former les bons profils. Concertation rapprochée à l’antenne locale de Pôle Emploi pour le recrutement et le Conseil régional pour la formation, management des 24 premiers recrutés avec allers retours à Rochester pour l’apprentissage de l’anglais, évaluation continue des connaissances, création d’un centre de compétences Aéronautiques au lycée Henri Vogt… Puis il a géré les vagues successives d’embauches.

On aperçoit dans les yeux de quelques-uns de ces premiers recrutés une fierté indéniable. "Mes amis sont envieux depuis que je travaille pour Safran", témoigne Caroline Houpert, 24 ans, inspectrice qualité. "J’étais soudeuse et mon entreprise était en train de fermer, explique Sophie Poirson, 32 ans, aujourd’hui rattachée au filage des fibres. Je suis très satisfaite de ma situation… et de mon salaire". Fin novembre, déjà 93 salariés ont été embauchés en CDI, 96% d’entre eux étant lorrains et 64% de la Meuse.

Olivier James

0 Commentaire

Comment Safran fait de la Meuse une terre… d’aéronautique

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS