Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Comment PSA compte se diversifier pour ne plus être seulement un constructeur automobile

Frédéric Parisot , ,

Publié le

PSA Peugeot Citroën veut doper son chiffre d’affaires grâce aux services. C'est l'un des objectifs du plan Push-to-Pass présenté aujourd'hui par Carlos Tavares. Pour cela, le constructeur français, qui a changé de nom pour PSA Groupe, développe un portefeuille de nouvelles solutions orientées autour de trois axes : l’autopartage, les véhicules d’occasion, et les données.


Carlos Tavares, président du directoire de PSA Groupe - Crédits Pascal Guittet

C’est l’un des principaux objectifs du plan Push-to-Pass, présenté ce mardi 5 avril par le Président du directoire Carlos Tavares : PSA Groupe (le nouveau nom de PSA Peugeot Citroën) veut voir son chiffre d’affaires augmenter de 10 % entre 2015 et 2018, puis de 15 % entre 2018 et 2021. Pour doper ainsi ses revenus, le constructeur ne mise pas uniquement sur une hausse des volumes de ventes, mais compte développer un portefeuille de nouveaux services.

Il se positionne ainsi non plus comme un simple constructeur mais comme un "fournisseur de solutions de mobilité", un tournant qu’ont déjà pris certains de ses concurrents comme Ford ou BMW.

Des services, le Français va en lancer dans de multiples directions à partir de la fin de cette année. Il veut par exemple lancer fin 2016 une plate-forme en ligne pour la vente de véhicules d’occasion, avec comme objectif 800 000 ventes en 2021.

Nouveau partenariat dans l’auto-partage

En matière de mobilité, PSA Groupe mise beaucoup sur l’autopartage, avec deux annonces. La première, un nouveau partenaire pour la mise à disposition de véhicules aux particuliers. Après le partenariat conclu avec Bolloré, le constructeur s’est rapproché de Koolicar (PSA Groupe et la MAIF viennent d’apporter 18 millions au capital de cette start-up le 31 mars dernier).

Deuxième annonce : Carlos Tavares veut développer le partage de flottes entre professionnels. Il compte développer cette activité pour gérer 100 000 véhicules d’ici 2021, contre 10 000 aujourd’hui.

Que ce soit pour les véhicules d’occasion ou l’autopartage, Carlos Tavares sait qu’il doit prendre du recul vis-à-vis de ses trois marques Peugeot, Citroën et DS. Le groupe lancera prochainement une société de leasing multimarques, "plus confortable pour le client car il peut avoir accès en même temps à un véhicule, à un contrat de maintenance et à une assurance", selon le dirigeant. Même si certains des véhicules prêtés ne seront pas fabriqués par PSA, le groupe compte développer son chiffre d’affaires par un doublement des ventes de contrats de maintenance, et grâce à de nouvelles offres du type "Pay-as-you-drive" ou "Pay-how-you-drive".

Création d’un fonds d’investissement

Ces nouvelles offres nécessitent toutes de nouveaux outils numériques. Aussi, PSA Groupe a annoncé la création d’un fonds d’investissement qui se consacrera au soutien de start-up dans le domaine de la mobilité. Ce fonds sera doté de 100 millions d’euros à son démarrage.

Pour le financer, le constructeur pourra compter sur un nouveau type de revenus, ceux générés par les données. Carlos Tavares estime par exemple que le partenariat annoncé en avril dernier avec IBM devrait à lui seul rapporter 300 millions d’euros de recettes en 2021.

Pour mémoire, PSA vend à IBM des données brutes et anonymes remontées par ses véhicules, qui permettent la création d’applications basées sur le big data. "Au-delà des prévisions sur les conditions de trafic, nous pouvons par exemple nous baser sur les taux de déclenchement des ABS pour identifier les zones les plus propices aux accidents", détaille Carlos Tavares.

Frédéric Parisot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle