Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Comment passer à l'E85, le superéthanol dont les ventes explosent en France

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le

Le recours au superéthanol E85 suppose d'acquérir un boîtier de conversion, un matériel homologué depuis fin 2017. Explications

Comment passer à l'E85, le superéthanol dont les ventes explosent en France © CGB

C’est un carburant qui ne connaît pas la crise. Selon les chiffres diffusés par le Syndicat des producteurs d'alcool agricole (SNPAA) et relayés par L’Usine Nouvelle en début de semaine, les ventes du superéthanol E85 ont augmenté de 55 % en 2018 en France par rapport à l’année précédente. Une dynamique qui devrait se poursuivre cette année, le SNPAA misant sur une nouvelle hausse des ventes de 50 %. Au total, l'E85 représente 1,7 % du marché des essences en 2018, contre 1,2 % en 2017. Pour comprendre un tel intérêt, il faut s’intéresser au coût de cette solution.

Avec un tarif moyen de 68 centimes le litre, le carburant devance largement le diesel et le SP95-E10 (1,44 euros le litre). "En moyenne, l'E85 permet d'économiser 500 euros tous les 13 000 kilomètres", expliquait il y a quelques jours Nicolas Kurtsoglou, responsable carburant du SNPAA. Une solution très avantageuse, notamment pour les gros rouleurs ayant renoncé au diesel au profit d’une solution essence, sous l’effet de l’alignement de la fiscalité de ce carburant sur celle de l’essence et de sa possible interdiction future dans plusieurs villes comme Paris.

Des boîtiers de conversion homologués

Sans compter qu’un arrêté de fin décembre 2017 a officiellement autorisé le recours aux boîtiers de conversion des véhicules essence à l’E85. Car faire fonctionner son véhicule grâce à cette solution suppose quelques adaptations, le superéthanol affichant une densité moindre par rapport à l’essence. Le recours à un boîtier de conversion permet ainsi d’adapter le véhicule aux caractéristiques spécifiques du nouveau carburant. Relié au système de contrôle moteur, il permet d’adapter notamment les paramètres d’injection.  

 

 

Pour l’heure, cinq modèles ont fait l’objet d’une homologation, sur huit options possibles calculées en fonction de la puissance du moteur ou de sa norme Euro. Sur le site de l’entreprise française FlexFuel Energy Developement, les tarifs s’échelonnent de 600 euros (pose non-comprise) à pas loin de 1 400 euros, selon les types de véhicules. La pose s’effectue chez des professionnels habilités. La démarche permet au total d’éviter les éventuels problèmes liés à l’alimentation directe en superéthanol, sans adaptation préalable, et garantit le véhicule en cas de défaillance.

Réduction des gaz à effet de serre

Une fois équipés, les conducteurs bénéficient d’un réseau de distribution en progression. Plus de 1 100 stations sont recensées sur le territoire français, un chiffre en progression de 130 par rapport à fin 2017 selon les données compilées par le Syndicat des producteurs d'alcool agricole. Les partisans de cette solution espèrent également le soutien de l’Etat pour l’installation de ces boîtiers, à l’image de ce que proposent déjà certaines régions comme les Hauts de France, le Grand Est ou Provence Alpes Côte d'Azur.

Avec un argument fort : en plus d’être "le carburant le moins cher", il est également "le plus vert" selon les termes de Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA. A lire le communiqué du syndicat, "le bioéthanol produit en France réduit de plus de 50 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence, soit 1 million de tonnes de CO2 économisées, ce qui représente 500 000 véhicules sans émission de CO2". Mais suppose toutefois de dédier des terres agricoles pouvant être utilisées pour alimenter la population.

Julie Thoin-Bousquié, avec Adeline Haverland

Réagir à cet article

13 commentaires

Nom profil

04/02/2019 - 08h01 -

Bonjour, c'est très bien tout ça, mais Peugeot m'a fortement déconseillé l'installation de ces boîtiers, et ne prend pas en garantie mon véhicule (3008) en cas de panne. Voir mail reçu de Peugeot ci-dessous : L'installation des kits de conversion, proposés par certaines sociétés ne permettent pas l’utilisation du E85 dans nos moteurs essence, l'installation n’est donc pas autorisé. •Risque pour le moteur : - Risque de fuite de carburant et donc d’incendie, - Usure prématurée des sièges de soupapes, - Usure prématurée du système d’injection, - Mauvais démarrage à froid, notamment en hiver, - Casse moteur pour inadaptation de l’indice thermique de la bougie. • Impact sur la fonction dépollution : - Possible dysfonctionnement de la fonction canister entraînant des risques d’émissions par évaporation, - Allumage intempestif du voyant diagnostic moteur, - Incertitudes sur les taux des émissions polluantes Cordialement
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2019 - 19h36 -

La plus part des vehicules ont des plages de parametrage capable d'adapter leur carburation a l ethenol sans boitier! Il faut y aller progressivement et le voyant de défaut de carburation ne s'allume pas. Le vehicule passe sans problème le contrôle dernière génération... essayé sur twingo 1&2
Répondre au commentaire
Nom profil

04/02/2019 - 08h00 -

Tu as raison 8 ans que je roule E85 aucun problème j'en parle autour de moi depuis 8 ans et les gens sont un peu idiot ils ont peur pour leur voiture sans arrêt comme si c'était leur femme en fait c'est un engin pour se déplacer et si on peut payer peu cher le carburant pourquoi s'en priver
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2019 - 13h56 -

Bonjour Quelle est la différence entre la pose d'un boîtier pour utiliser le E85 ou la programmation du calculateur moteur adapté à E85. Merci de m'éclairer Robert
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2019 - 11h14 -

Meilleur moyen c'est la reprogrammation, beaucoup moins cher et plus efficace , le hic c'est pas homologué. Et oui si vous vous être ecolo, il faut encore mettre la main a la poche, de plus au dessus de 14cv, donc pour les voitures les plus polluantes, ce n'est pas homologué non plus. Alors cherchez l'erreur.Je viens de le faire sur une 17cv, reprog a 690€, boitier a 1500€, et dans les 2 cas pas homologué.
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2019 - 11h06 -

Il est dit que le boîtier etait homologué par le constructeur. Apparemment c est faux Lors de.mon passage au garage le boitier avec pose valait 1000€ auquel il fallait rajouter 440€ pour l homologation Renault A ce tarif il faut etre un grand rouleur pour l amortir
Répondre au commentaire
Nom profil

03/02/2019 - 10h46 -

C'est dingue et ça coûte combien en carburant de faire pousser tout ça ? Et c'est cultivé en France ? Donc faire de la culture intensive pour produire du carburant, finalement ça consomme du gasoil à la base ensuite il faut traiter contre les vilaines petites bestioles et polluer, puis récolter tout ça avec des gros tracteurs qui polluent et enfin acheminer le tout et faire mettre ça dans les véhicules des consommateurs qui vont de fait l'utiliser car moins cher. Vous pourriez au moins expliquer comment c'est produit et quelles en sont les étapes... Et puis je m'interroge sur la respirabilité de cette conbustion, moi perso, respirer de la vapeur d'huile, ça ne m'enchante pas trop, j'aimerai un peu plus de détails et explications. Sans parler du fait que si demain la France décide d'en produire à grande échelle je ne suis pas sûre que ce produit aide à améliorer les revenus des agriculteurs...
Répondre au commentaire
Nom profil

23/04/2019 - 12h04 -

Bonjour, il y a des interrogations qui me semble interressantes. Par contre de l'ethanol il y en a dans toutes les essences commercialisées. L'éthanol est un alcool pas une huile, c'est une confusion avec les huiles qui sont des substituts au diesel. Ce n'est peut être pas encore la solution la plus écologique mais c'est une piste à surveiller. Pour les petits déplacements quotidiens je préfère le vélo et la trottinette électrique ou pas suivant la distance.
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 20h35 -

Ma voiture roule a l éthanol depuis2016 avec un boitier acheter sur internet montage 3ominutes jamais de problème pris160eros maintenant 500 ou plus c du vol
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 19h40 -

Évidemment que l 'état devrait proposer aux automobilistes roulant à l' essence de financer ces boîtiers. En plus ça lui coûterait moins cher. D'un autre côté s 'il y en a trop, le prix de l' ethanol risque de flamber du au manque à gagné de l état ????
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 18h42 -

Bonjour J'ai un Nissan Murano de 2006 et je roule à l'éthanol depuis maintenant 2 ans et sans boîtier et sans problème (encore une connerie de plus sur ces boitiers)
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 14h32 -

Super éthanol oui , j'ai moi même fait équiper ma Prius 4 d'un boîtier biomotor, mais Toyota m'a signifié lors de ma 1ere révision que ma voiture n'était plus garantie par eux, donc à méditer !! Mercedes et Peugeot ont exactement la même politique. Cordialement.
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 14h16 -

Si ce carburant est utilisé en masse, ce sera dramatique pour l'utilisation des terres agricoles . Je ne suis pas certain qu'en termes de pollution on soit alors gagnant. Je signale aussi ce que l'article ne dit pas , le rendement est environ 30% inférieur à celui de l'essence. Donc la consommation augmente et l'autonomie du véhicule diminue d'autant.
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 13h29 -

Que compte faire le SNPAA pour que les garanties consructeurs s'appliquent en cas de conversion même avec un boîtier homologué ? Pour avoir envisagé l'achat d'un véhicule essence récent voire neuf en vue de le convertir, j'en ai été dissuadé de façon très catégorique par les constructeurs aussi bien français qu'allemand. Merci
Répondre au commentaire
Nom profil

02/02/2019 - 12h30 -

Article d'un journaleux ignorant,(pléonasme). De très nombreux véhicules roulent sans boitiers bidons et sans modifications. Ces boitiers sont un racket de plus. Méfiez-vous de ce que ces "pisseurs de copie" produisent. Marre de ces "experts ignorants"
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle