Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Comment orchestrer le ballet des chariots de manutention

Publié le

Les chariots sont mis à contribution toute l’année dans les entrepôts de logistique. Mais en période de fêtes, traditionnellement intense en traitement de marchandise, ils sont encore plus sollicités. Une bonne gestion des dizaines, voire des milliers, de chariots circulant dans les usines et les sites logistiques peut être à l'origine d'économies.

Comment orchestrer le ballet des chariots de manutention © D.R.

Les chariots de manutention sont sous haute surveillance. Leur choix, leur fonctionnement et leur utilisation sont passés au crible par les constructeurs, soucieux de répondre aux desiderata d'économies des utilisateurs. BT France, filiale de Toyota Material Handling Europe (TMHE), a lancé une étude portant sur vingt ans d'utilisation de chariots pour la manipulation des palettes.

Objectif : détecter les moyens pour mieux exploiter cette flotte. "Pour chacun d'entre eux, les frais d'entretien et de carburant représentent en moyenne 20 % du coût total sur le cycle de vie du matériel. Le cariste compte pour 70 %, voire plus si l'on utilise plusieurs équipes", explique Hans van Leeuwen, vice-président ventes et services de TMHE, dans la lettre du Cisma, le syndicat des équipements de manutention. Dans ce bilan, l'investissement initial ne représente donc que 10 %. La réduction des frais d'utilisation des chariots est un riche gisement de profits. Reste à tracer la bonne route.

1 - CHOISIR LE MATÉRIEL ADAPTÉ
Bardés de capteurs et autres clés électroniques, surveillés grâce à des réseaux sans fil (Wi-Fi ou GPRS), les chariots se sont mis au goût du jour. Mais leur utilisation pour des tâches qui ne correspondent pas à leur configuration pénalise l'entreprise. Directeur de l'exploitation du groupe Manuloc, Philippe Wolff relève ainsi plusieurs cas.

Celui d'un spécialiste du traitement des déchets qui utilise ses chariots télescopiques pour pousser les charges à la place des chargeuses, au risque d'endommager gravement l'outil. De la même manière, un chariot qui fonctionne dans une fonderie devra être protégé contre les hautes températures. Et les moteurs d'un engin évoluant dans une atmosphère poussiéreuse rendront rapidement l'âme s'ils ne sont pas correctement protégés.

Il faut donc assurer une veille technologique permanente pour mieux cibler le choix du matériel. Précurseurs dans le domaine de la traction électrique, les constructeurs comme Still, Jungheinrich, Linde, Mitsubishi ou Toyota, visent l'efficacité énergétique. Ils proposent des modèles hybrides ou dotés de batteries lithium ion, près de cinq fois plus puissante et avec une durée de vie trois fois supérieure à celle d'une batterie au plomb. Revers de la médaille : leur coût est cinq fois plus élevé.

2 - ASSURER UNE GESTION POINTILLEUSE
Les spécialistes proposent des outils qui surveillent l'état du parc. Leur utilisation permet de mettre toutes les chances de son côté pour prolonger la durée de vie des équipements. "Grâce aux moyens informatiques, explique Yann Rodrigues, responsable du Fleet Data Services chez Still, le responsable sait si le cariste utilise tel ou tel chariot. Il dispose d'un historique des interventions et peut analyser le coût des incidents."

Son logiciel compte trois modules : l'un pour contrôler l'exploitation du parc et gérer activement les caristes (notamment leur permis Caces) ; le deuxième fournit via internet une analyse du parc ; le troisième détecte les défauts grâce à une liaison sans fil. Le chariot émet des codes d'erreurs transmis instantanément au service après vente du constructeur. Le technicien peut intervenir sur un chariot en connaissance de cause et la durée d'indisponibilité de l'appareil est réduite.

"Cette remontée d'informations permet au responsable du site de savoir si le chariot a subi un choc important", explique Yann Le Goanvic, chef de produits et des services chez Fenwick-Linde. Or le suivi détaillé des chocs est à l'origine d'importantes économies. Selon les spécialistes de BT France, grâce à lui les entreprises peuvent réaliser une économie de plus de 70 % sur les dégâts subis par les chariots et plus encore, sur les dommages induits (stocks et équipements connexes).

L'accès en temps réel, proactif, via internet, est aussi en développement chez Jungheinrich, qui propose le logiciel de gestion de parc ISM. "Disponible en 2012, cet outil facilitera la gestion d'un ou de plusiseurs sites et donnera une vision globale de la flotte", annonce Benjamin Bourguet, responsable support produits chez Jungheinrich France.

3 - EFFECTUER UNE MAINTENANCE RIGOUREUSE
L'accès rapide et sûr aux informations concernant le fonctionnement des chariots facilite également l'entretien préventif du parc. Le responsable dispose de la liste des chariots en cours de maintenance et les motifs ainsi que la durée d'indisponibilité du matériel.

Exemple : la plate-forme logistique de Norbert Dentressangle, à Vatry (Marne), qui utilise les chariots Still et le logiciel de gestion Fleet Manager. "Ce suivi nous a permis de réduire sensiblement les opérations de maintenance avec une immobilisation des chariots quasi nulle et des coûts d'exploitation réduits de 40 %", se félicite Pierre Taumort, directeur du site. "Il faut comparer les ratios de maintenance préventive et curative, ce qui améliore la gestion des temps et des coûts des interventions", conseille quant à lui Philippe Wolff, de Manuloc.

La pertinence des techniques d'analyse est aussi une source d'efficacité. "On doit cibler les réparations et choisir la pièce de rechange la plus adaptée au coût le plus faible", poursuit-il. Dans le cas, par exemple, d'une carte électronique dont le coût varie entre 1 000 et 6 000 euros, ce choix n'est pas anodin.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle