Comment optimiser le nettoyage de cuves pour économiser de l’eau, du temps et de l’argent

Le nettoyage des cuves est souvent une source d'inefficacité négligée dans le processus de fabrication. La contamination par un mauvais nettoyage peut entraîner la perte d'un lot entier de produit. Le coût d’une non-conformité peut être très élevé mais des responsables de contrôle qualité sont souvent fort réticents à envisager des méthodes de nettoyage plus efficaces.

Cet article explore comment optimiser les composants du procédé de nettoyage et améliorer son efficacité globale.

 

Partager
Comment optimiser le nettoyage de cuves pour économiser de l’eau, du temps et de l’argent

Comment parvenir à un nettoyage efficace?

Toute application de nettoyage a quatre composants contribuant à son efficacité.

1 - Temps. Plus le cycle de nettoyage est long, plus le nettoyage est efficace.

2 - Produits chimiques. C’est l’effet de la dissolution des produits chimiques utilisés, incluant l’eau.

3 - Action mécanique. Il s’agit de l’action physique du jet pour éliminer les résidus.

4 - Température. En général, plus le produit nettoyant est chaud, plus le nettoyage est efficace.

L'augmentation de l'un de ces 4 composants permettra d'améliorer le nettoyage global, mais il y aura un coût associé. Le coût de chacun de ces éléments sera différent selon l'application et il peut y avoir d'autres inconvénients.

Comprendre le coût différentiel de chaque élément est la clé d'un nettoyage efficace. L'optimisation de la combinaison de ces éléments est le processus consistant à augmenter un élément du mélange qui a un coût inférieur de sorte qu'un autre élément qui a un coût plus élevé peut être réduit en proportion. La contribution relative de chacun des 4 éléments peut être représentée sur un diagramme de Sinner tel qu'illustré ci-dessous.

Gains d’efficacité absolus

Si une efficacité globale peut être obtenue en reconfigurant les contributions de chaque élément, il est évidemment plus avantageux de chercher à obtenir des gains pour chaque élément. Si par exemple, une méthode moins coûteuse de chauffage peut être trouvée alors cet élément lui-même devient plus efficace, et ainsi tout le processus est plus rentable. Ce serait un gain d'efficacité absolue car la même puissance de nettoyage est fournie en utilisant moins de ressources en général.

Un gain absolu pour l’un des éléments, cependant, pourrait être meilleur, en réduisant la part d'un autre élément plus coûteux. Par exemple, si une méthode de chauffage plus efficace était trouvée, alors la chaleur pourrait être maintenue au même niveau pour un coût inférieur OU la chaleur pourrait être augmentée pour le même coût. Si la chaleur est augmentée, alors peut-être le temps de cycle pourrait être réduit tout en gardant la puissance de nettoyage globale au même niveau. Si le coût d’opportunité économisé en réduisant le temps de cycle de nettoyage est supérieur aux économies réalisées grâce à l’amélioration de l’efficacité de chauffage, alors cette configuration est optimale. En d’autres termes, un gain d’efficacité dans un élément n’est pas toujours mieux déployé dans cet élément.

Utilisation efficace de l’eau

“L’eau” n’est pas considérée comme l’un des quatre éléments de la combinaison, mais son utilisation est un facteur très important. La quantité d’eau utilisée pour chaque lavage dépendra de l’action chimique et du temps de cycle. L’eau est le solvant universel. En tant que tel, elle constitue souvent la totalité ou la majorité du composant chimique du mélange de nettoyage.

Il parait également naturel qu’une réduction du temps de cycle permet de réduire la consommation d’eau. Réduire la consommation d'eau est un facteur clé pour de nombreuses entreprises, car il est facile à mesurer. Il peut être difficile d'estimer le véritable bénéfice de l'amélioration du temps de cycle ou des réductions de l'action chimique ou de la chaleur. Les avantages sont parfois difficiles à mesurer et à quantifier. L'utilisation de l'eau, cependant, est facile à mesurer. Comme nous savons que la consommation d'eau correspond aux éléments «temps» et «action chimique», nous pouvons l'utiliser comme mesure immédiate de l'efficacité du nettoyage.

Comme l'utilisation de l'eau est une mesure utile de l'efficacité, ça vaut la peine de modifier les diagrammes y pour inclure une mesure de la consommation d'eau dans chacun système de nettoyage de réservoir. Des exemples de ces diagrammes de Sinner modifiés sont présentés ci-dessous.

L’eau coûte cher

Le prix réel de l’eau est souvent sous-évalué.

  • Coût brut des factures en m3 d’eau
  • Coût du filtrage et traitement (en cas de recyclage de l’eau de lavage)
  • Coût des additifs de nettoyage

En plus de cela, en réduisant les besoins en eau, on peut:

  • Réduire les coûts de pompage (électricité)
  • Réduire les coûts de maintenance
  • Augmenter le temps de vie de la pompe
  • Potentiellement utiliser une pompe plus petite (Capex / dépenses d’investissement réduits)


Comme les prix de l’énergie et de l’eau augmentent perpétuellement, les économies d’eau ont une retombée économique directe. De plus, les avantages environnementaux et écologiques sont considérés comme un impératif moral par de nombreuses organisations.

Pour lire l’article complet, explorant les façons de optimiser l’efficacité de tous les composants du mélange du nettoyage, cliquez ici.

Contenu proposé par SNP Buses de Pulvérisation.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS